Paris en faveur d'un élargissement du gouvernement libyen

le
0
PARIS SOUTIENT UN ELARGISSEMENT DU GOUVERNEMENT LIBYEN
PARIS SOUTIENT UN ELARGISSEMENT DU GOUVERNEMENT LIBYEN

PARIS (Reuters) - La France soutient la future initiative de Fayez Seraj pour élargir le gouvernement libyen d'union nationale à d'autres forces politiques, a déclaré mardi François Hollande après un entretien avec le Premier ministre libyen.

Ni le président français ni Fayez Seraj n'ont cependant explicitement évoqué la situation née de la conquête de terminaux pétroliers par les forces du général Khalifa Haftar, dont l'entrée au gouvernement a jusqu'alors été refusée en raison de ses liens passés avec le colonel Mouammar Kadhafi.

"L'intérêt de la communauté internationale, c'est d'avoir une Libye stable et sûre, d'où le soutien très important que nous devons apporter au gouvernement d'union nationale pour la réconciliation", a dit François Hollande, en soulignant que la situation actuelle est "lourde de grands dangers".

Fayez Seraj "va prendre des initiatives", a-t-il ajouté, lors d'une déclaration commune à l'Elysée. "Nous lui faisons confiance pour qu'il puisse élargir son gouvernement et intégrer toutes les parties prenantes et, j'espère, que la confiance aussi lui sera apportée par le Parlement."

La France espère que ces nouvelles propositions permettront d'éviter une escalade des violences.

"Nous ne pouvons pas donner à la Libye l'exemple de la Syrie", a dit François Hollande, en condamnant "un massacre" en cours dans la ville syrienne d'Alep.

"Nous ne pouvons pas accepter qu'il y ait des bombardements, nous ne pouvons pas accepter que des populations civiles soient sacrifiées, martyrisées, nous ne pouvons pas accepter que des enfants puissent être victimes de ce qui se fait aujourd'hui par le régime et ses soutiens", a-t-il ajouté. La France fera "tout ce qu'il est possible de faire" pour obtenir une résolution du Conseil de sécurité de l'Onu pour faire cesser les violences en Syrie, a-t-il promis.

Le Premier ministre devait également rencontrer lors de sa visite le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, et le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian.

(Jean-Baptiste Vey, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant