Paris : des employés d'un prince saoudien réclament... leurs salaires !

le
0
Photo d'illustration.
Photo d'illustration.

 

Les chauffeurs et le personnel du prince saoudien Abdul Aziz bin Fahd, neveu de l'actuel roi d'Arabie saoudite et fils du roi Fahd, ont manifesté aujourd'hui devant l'hôtel George-V, où le quadragénaire a installé sa suite. Les manifestants réclament leur dû, soit, selon eux, près de 5 millions d'euros d'impayés. La manifestation a été organisée ce mardi après-midi, car Abdul Aziz bin Fahd aurait déjà convoyé certains véhicules ? des Rolls-Royce ? vers l'Espagne, où il doit poursuivre ses vacances. « Il va partir sans nous payer ! » se plaignait un prestataire.

Connu pour ses frasques et ses dépenses généralement en liquide, le Saoudien fait face à une fronde qui couvait depuis plusieurs semaines. « Il nous prend pour des esclaves », se plaint un manifestant joint par Le Point.

Mais le prince n'est guère rancunier. Il est en France alors qu'en 2014 il s'était fait délester de près de 250 000 euros lors de l'attaque de son convoi sur l'autoroute A1 vers l'aéroport du Bourget, où il devait prendre un jet à destination d'Ibiza.

L'enquête confiée au 36 Quai des Orfèvres avait débouché sur l'arrestation d'un prestataire fréquentant le George-V, propriété de Walid ibn Talal, milliardaire saoudien. L'histoire ne dit pas si ce braquage était le seul moyen qu'il avait trouvé pour...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant