Pari difficile pour Apple en Chine et en Inde avec l'iPhone SE

le
0
APPLE TENTE UN PARI DIFFICILE EN CHINE ET EN INDE AVEC L'IPHONE SE
APPLE TENTE UN PARI DIFFICILE EN CHINE ET EN INDE AVEC L'IPHONE SE

par Mari Saito

CUPERTINO, Californie (Reuters) - Le nouvel iPhone SE d'Apple est doté de technologies dernier cri à un prix relativement compétitif mais sa cible sur les marchés visés comme la Chine et l'Inde pourrait être limitée en raison de la taille de son écran, estiment des experts.

Lors du lancement du produit lundi, Greg Joswiak, un vice-président d'Apple, s'est toutefois montré confiant, expliquant que les écrans d'une diagonale de quatre pouces (10 cm) restaient très appréciés des utilisateurs qui achètent un smartphone pour la première fois, y compris en Chine.

"Les acheteurs chinois commencent par un téléphone de quatre pouces, exactement comme l'iPhone SE", a-t-il soutenu.

La Chine et l'Inde sont des marchés essentiels pour le groupe à la pomme, qui se prépare à la première contraction des ventes de l'iPhone sur le trimestre en cours depuis le lancement de son combiné vedette en 2007.

Anshul Gupta, directeur d'études au cabinet Gartner, s'attend à un doublement des ventes de smartphones en Inde à 200 millions d'unités au cours des deux prochaines années. La Chine de son côté est déjà le deuxième marché du groupe derrière les Etats-Unis.

Mais les smartphones sont souvent le principal moyen d'accès à internet dans ces deux pays, si bien que les écrans de grande taille y sont très appréciés, disent les analystes.

"5C HORRIBLE"

"(En Inde) la majorité des téléphones d'entrée de gamme, vendus à 100 dollars, disposent d'un écran de cinq pouces. Un grand nombre d'utilisateurs de smartphones préfèrent des écrans larges car ils ne possèdent ni tablette ni ordinateur portable", explique Neil Shah, directeur d'études au cabinet Counterpoint Technology Market Research, basé à Bombay.

Seulement 10% des smartphones vendus en Inde à la fin décembre étaient dotés d'un écran de quatre pouces, selon Counterpoint. Dans ce pays, la part de marché d'Apple dans les ventes de smartphones était de 2% l'an dernier.

Presque 70% des smartphones écoulés en Inde sont commercialisés à moins de 150 dollars (133 euros). A environ 400 dollars, l'iPhone SE pourrait être encore hors de portée pour la plupart des acheteurs indiens.

En Chine, les analystes estiment que l'iPhone SE pourrait connaître le même sort que l'iPhone 5C, un modèle lancé en 2013 qui devait marquer la première incursion d'Apple dans le milieu de gamme. Mais à la différence du 5C, le SE est équipé des dernières technologies comme le processeur A9, le paiement sans contact ou le lecteur d'empreintes digitales.

"Le 5C était horrible, personne n'en voulait. Tout le monde savait que si on l'achetait, c'était parce qu'on n'avait pas les moyens pour autre chose", raconte Shaun Rein, fondateur du cabinet d'études China Market Research Group, basé à Shanghai. "Un prix plus bas ne garantit pas le succès."

Pour les analystes, Apple tente avec l'iPhone SE de corriger les erreurs commises lors du lancement du 5C, le milieu de gamme étant saturé d'appareils de bonne facture conçus par Samsung Electronics, Huawei et d'autres qui fonctionnent sous le système Android de Google.

(avec Himank Sharma à Bombay et Stella Tsang à Hong Kong, Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant