Parachutisme : "Si tu respectes les consignes, il ne peut rien t'arriver de grave"

le
0
Steve Delaborde a plus de 6000 sauts à son actif.
Steve Delaborde a plus de 6000 sauts à son actif.

Steve Delaborde est moniteur parachutiste. À 43 ans, cet ancien militaire au physique de colosse et aux cheveux grisonnants fait sauter les gens en tandem depuis plus de sept ans avec Fly Attitude, partenaire de Wonderbox. L'aérodrome se trouve près de Montargis dans le Loiret à seulement une heure et demie de trajet de Paris. Pour Le Point.fr, il décortique une passion, étrange à première vue, mais qui se révèle très distrayante : sauter d'un petit avion à 3 000 mètres d'altitude, chuter à une vitesse vertigineuse (à 200 km/h) pendant une vingtaine de secondes, et ouvrir une grande toile attachée à son corps à 1 500 mètres de hauteur pour planer et échapper à la mort.

Comment votre histoire d'amour avec le parachutisme a-t-elle commencé ?

J'ai fait mon premier saut en 1990 dans un cadre sportif, pour essayer. Ça ne m'a pas trop plu. À l'époque, on ne pouvait sauter que tôt le matin ou en fin de soirée. Ça ne me plaisait pas d'attendre toute la journée. Et puis c'étaient des parachutes automatiques au début. À l'époque, j'ai commencé par une formation, puis je l'ai fait tout seul. En 1989, je suis devenu militaire et je me suis engagé dans un régiment de parachutistes en 1992. Depuis, je n'ai jamais arrêté. J'ai quitté l'armée en 2007 et j'ai fait mon premier saut à deux quand je suis devenu moniteur tandem. Aujourd'hui, j'adore ça. J'arrête trois ou quatre mois pendant l'hiver. Et je suis content quand la saison...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant