Panama Papers : l'Autorité palestinienne dans la tourmente

le
1
Selon les Panama Papers, Tareq Abbas détient pour près d'un million de dollars d'actions das une société enregistrée aux îles Vierges britanniques.
Selon les Panama Papers, Tareq Abbas détient pour près d'un million de dollars d'actions das une société enregistrée aux îles Vierges britanniques.

Israël n'est pas épargné par le scandale des Panama Papers. Les documents provenant du cabinet Mossack Fonseca contiennent ainsi le nom de 850 citoyens israéliens bénéficiant de comptes offshore, enregistrés auprès de cette firme panaméenne. Parmi eux ? De nombreux clients des banques Leumi et Hapoalim qui étaient, comme la Société générale, en lien avec cette officine d'Amérique centrale.

Le porte-parole de l'administration fiscale israélienne a indiqué que des investigations seraient prochainement diligentées pour déterminer quelles suites judiciaires seront données à la publication de ces informations. Si la plupart des clients israéliens du cabinet Mossack Fonseca sont des citoyens anonymes, quelques figures en vue sont dans les listings. Tels l'avocat Dov Weisglass, l'un des anciens conseillers du Premier ministre Ariel Sharon, mais aussi les milliardaires Idan Ofer et Dan Gertler. On y retrouve également les noms de proches du patriarche grec orthodoxe.

Un proche d'Ariel Sharon... le fils d'Abbas

Du côté palestinien, les révélations embarrassent l'entourage du président de l'Autorité palestinienne. Le fils de Mahmoud Abbas apparaît, en effet, comme lié à une société ayant ouvert un compte aux îles Vierges britanniques. Enregistrée, en septembre 1994, la Compagnie d'investissement arabo-palestinienne (Arab Palestinian Investment Company ou APIC), administrée depuis Dubaï par un...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • aerosp il y a 12 mois

    et Le Monde quand va-t-il livrer quelques noms de français ?