Où sont passés les millions de l'université des Antilles ?

le
2
Une enquête judiciaire ouverte en avril 2014 cherche à savoir où sont passés 10 millions de subventions donnés à l'université des Antilles.
Une enquête judiciaire ouverte en avril 2014 cherche à savoir où sont passés 10 millions de subventions donnés à l'université des Antilles.

À quoi ont servi les subventions versées par Bruxelles à un laboratoire de recherche de l'université des Antilles ? Telle est la question posée par l'instruction judiciaire, ouverte en avril 2014, sur signalement de la Cour des comptes. Le Ceregmia (centre d'étude et de recherche en économie, gestion, modélisation et informatique appliquée) est un des laboratoires de recherche de l'université des Antilles, dirigé depuis trente ans par Fred Célimène, professeur des universités. Et depuis dix ans, la Cour des comptes, l'Inspection générale de l'Éducation nationale ainsi que le Sénat multiplient les rapports alarmants sur sa gestion financière. En avril 2014, une instruction judiciaire est ouverte à Fort-de-France. Deux mois plus tard, l'office européen de lutte anti-fraude ouvre de son côté une enquête concernant « de possibles fraudes ». En janvier 2016, dans le cadre de l'instruction judiciaire, sont mises en examen pour « escroquerie en bande organisée au préjudice de l'Union européenne, faux en écritures publiques, détournement de biens, favoritisme et recel de favoritisme » six personnes, dont le directeur du laboratoire universitaire Fred Célimène et son directeur adjoint Kinvi Logossah. D'après le rapport de la Cour des comptes, les fonds européens versés n'auraient pas toujours, loin de là, servi à financer des conventions de recherche ou à acheter un super calculateur?

Un professeur déjà révoqué de ses...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • charleco il y a 11 mois

    Quand on voit le titre ronflant de cette organisation, on se demande à quoi ça peut bien servir! Que du vent!

  • M8252219 il y a 11 mois

    La haute fonction publique encore : 10 millions d'euros !!!!!! il faut condamner ces voleurs ces voleurs à rendre ce qu'ils ont détourner et les condamner comme tout voleur de pomme.