Otages français : quand le porte-parole du PS se trompe

le
0
Le député de Seine-et-Marne et porte-parole du Parti socialiste, Olivier Faure.
Le député de Seine-et-Marne et porte-parole du Parti socialiste, Olivier Faure.

Des succès, mais pas seulement. Saluant la libération d'Isabelle Prime, dernière otage française dans le monde, détenue depuis février dernier au Yémen, Olivier Faure s'est quelque peu emballé devant les caméras d'i>Télé. « Notons ce matin quand même que, depuis trois ans, le président français a ramené tous les otages français détenus de par le monde », a ainsi affirmé le porte-parole du Parti socialiste. Une erreur, comme le rappelle notamment Le Scan du Figaro

.

Depuis l'arrivée de François Hollande à l'Élysée il y a trois ans, quatre otages ont en effet été exécutés. Au mois de septembre dernier, le guide de haute montagne niçois Hervé Gourdel a ainsi été exécuté par le groupe terroriste Djound Al-Khilafa, affilié à l'organisation État islamique. Les djihadistes avaient demandé à Paris de cesser ses frappes en Irak contre le groupe EI sous 24 heures.

En avril 2014, le quai d'Orsay avait annoncé la mort du Français Gilberto Rodrigues Leal, enlevé deux ans plus tôt au Mali près de la frontière avec la Mauritanie. Un an avant cette annonce, François Hollande lui-même avait annoncé la mort de Philippe Verdon. Capturé au Mali en 2011 par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) aux côtés de Serge Lazarevic, qui a lui été libéré en décembre dernier, Philippe Verdon a été tué en raison de sa faiblesse physique, selon les autorités.

De nombreux otages libérés

...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant