Orange et Bouygues échouent à s'entendre

le
1
ORANGE ET BOUYGUES ÉCHOUENT À TROUVER UN ACCORD
ORANGE ET BOUYGUES ÉCHOUENT À TROUVER UN ACCORD

PARIS (Reuters) - Orange et Bouygues ne sont pas parvenus à trouver un accord sur la vente de Bouygues Telecom à l'opérateur historique, a-t-on dit vendredi de source proche de Bouygues, confirmant des informations publiées sur le site internet du Figaro.

"Je ne sais pas ce qui s'est passé mais c'est mort", a dit cette personne sans fournir plus d'explication sur l'échec des négociations.

Selon Le Figaro, "les deux groupes réunissent de nouveau leurs conseils d’administration respectifs ce vendredi soir pour constater l’échec des discussions" qui avaient été rendues publiques début janvier.

Le journal Les Echos rapporte quant à lui que l'échec des négociations tient à plusieurs facteurs, notamment la volonté de l'Etat français de limiter l'influence qu'aurait eu Bouygues au sein d'Orange en cas de succès de l'opération.

Selon des sources interrogées par Reuters, Emmanuel Macron ne voulait à aucun prix apparaître comme le ministre de l'Economie qui aurait permis à Martin Bouygues de prendre le contrôle de l'ancien France Telecom, fait valoir une de ces sources.

Si l'opération avait été à son terme, Bouygues serait devenu le premier actionnaire privé d'Orange à travers une augmentation de capital réservée qui diluerait mécaniquement la participation de 23% de l'Etat.

Le ministre de l'Economie voulait notamment que Bouygues s'engage à geler sa participation dans Orange pour une durée de sept ans et qu'il renonce aux droits de votes doubles qu'obtiennent les investisseurs de long terme.

Le Figaro rapporte aussi que d'autres enjeux ont compliqué les discussions comme les conditions posées par le fondateur d'Iliad Xavier Niel pour la reprise de certains actifs.

Ni Bouygues, ni Orange, ni Bercy n'étaient immédiatement disponibles pour commenter ces informations.

(Mathieu Rosemain et Julien Ponthus, édité par Jean-Michel Bélot)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • berkowi il y a 10 mois

    Autrement dit, si l'opération se faisait, Bouygues prenait indirectement le contrôle d'Orange pour 10Md€ en étant le premier actionnaire. Merci à Mr Macron pour sa clairvoyance.