ONPC : Ségolène Royal accuse Yann Moix de diffamation

le
1
Ségolène Royal en Poitou-Charentes
Ségolène Royal en Poitou-Charentes

Invitée d'On n'est pas couché, Ségolène Royal n'a pas trop apprécié d'être interrogée sur les comptes de l'ancienne région Poitou-Charentes. La faute à Yann Moix qui a notamment questionné la ministre de l'Environnement sur les conclusions de l'audit rendu par le cabinet Ernst & Young au printemps. Ce document indique que sous le mandat de Ségolène Royal - à la tête de la collectivité de 2004 à 2014 - 198 millions d'euros d'emprunts toxiques ont été contractés "dont 47 millions à très haut risque", d'après le chroniqueur.

"C'est de la diffamation, c'est tout"

Ces emprunts, dénoncés par l'actuel président de la Nouvelle-Aquitaine Alain Rousset, ont interpellé Yann Moix qui a demandé à Ségolène Royal s'ils étaient le fait "de la manigance ou de l'incompétence ?" Visiblement perturbée par la question, la ministre a simplement répondu : "C'est de la diffamation, c'est tout. Vous ne savez pas ce que c'est la diffamation ? Vous venez d'en commettre une nouvelle..." Devant l'insistance du chroniqueur qui s'est demandé si "l'argent public était fait pour être investi dans des produits spéculatifs", l'ancienne présidente de la région Poitou-Charentes a continué de nier, assurant que tout était "faux".

Pour se sortir de cet écueil, la ministre a conclu en expliquant que toute cette affaire n'était qu'une man?uvre politique menée par la présidence socialiste de la Nouvelle-Aquitaine...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 il y a 2 mois

    C'est bientôt Thanksgiving !!!!!