"ONPC" : Jean-Louis Debré se déchaîne

le
0
À la tête du Conseil constitutionnel pendant 9 ans, Jean-Louis Debré était tenu à la réserve. Depuis, il se lâche.
À la tête du Conseil constitutionnel pendant 9 ans, Jean-Louis Debré était tenu à la réserve. Depuis, il se lâche.

Depuis son départ de la présidence du Conseil constitutionnel, Jean-Louis Debré multiplie les confessions. Après ses révélations au Point

sur Nicolas Sarkozy, l'ancien ministre s'est lâché samedi 23 avril sur le plateau de l'émission On n'est pas couché. Il a raconté avoir partagé des soirées « olé olé » avec son ami Jacques Chirac à Nikki Beach, et a déclaré sa flamme à la journaliste Léa Salamé, qui l'interviewait, avant de se fendre de deux imitations des anciens présidents Jacques Chirac et Valéry Giscard d'Estaing.

Chirac et des femmes aux seins nus

Des anecdotes, Jean-Louis Debré en a à la pelle. La preuve avec l'histoire d'un accueil pour le moins particulier près de Saint-Tropez alors qu'il était en visite avec Jacques et Bernadette Chirac. « Nous [Chirac et lui, NDLR] arrivons en même temps que Bernadette, et tout d'un coup je comprends pourquoi Chirac est un peu ennuyé. Nous sommes accueillis par des femmes aux seins nus... Quel spectacle ! » se souvient l'ancien ministre. « Il y a un Chirac plutôt guilleret, et sa femme plutôt fermée », continue Jean-Louis Debré. « Et, tout d'un coup, il y a une femme superbe, avec des seins superbes, qui dit : Monsieur le Président, je veux faire une photo avec vous ! Et à ce moment-là, je vois madame Chirac me disant : Mettez-vous entre le président et cette femme ! Et moi, j'ai d'un côté le sein de la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant