"On est en train de tuer la rétribution du risque"

le
23
Michel Sapin et Christian Eckert, son secrétaire d'État au Budget, ne se sont pas opposés à l'amendement du socialiste Gérard Bapt sur les dividendes.
Michel Sapin et Christian Eckert, son secrétaire d'État au Budget, ne se sont pas opposés à l'amendement du socialiste Gérard Bapt sur les dividendes.

Deux ans après avoir tenté de taxer fortement les plus-values de cession des entreprises, le groupe socialiste a fait voter un amendement au projet de loi de financement de la Sécurité sociale qui assujettit les dividendes des chefs d'entreprise aux cotisations sociales. Lire à ce sujet notre article : Des dividendes taxés à plus de 60 % ! Le président du Pôle entrepreneuriat & croissance des TPE-PME au Medef dénonce un "non-sens économique" et l'incohérence de la politique menée par le gouvernement. Interview. Le Point.fr : Un amendement adopté à l'Assemblée nationale prévoit de soumettre aux charges sociales les dividendes versés aux chefs d'entreprises. Pour vous, cela revient à "assassiner" les PME... Thibault Lanxade : Sur la méthode, cet amendement a été passé en catimini à deux heures du matin à l'Assemblée par un parlementaire probablement sous la houlette du secrétaire d'État au Budget Christian Eckert. Il n'a même pas été concerté avec les partenaires patronaux. C'est assez surprenant. Sur le fond ? C'est un non-sens économique. On est en train de tuer tous les efforts faits par le gouvernement lors des assises de l'entrepreneuriat pour une meilleure rétribution de la prise de risque. Avec cet amendement, les dirigeants de sociétés anonymes (SA) ou de sociétés par actions simplifiée (SAS) qui se versent des dividendes vont être...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • oisif le mardi 4 nov 2014 à 11:51

    Et demain il vont arrêter de payer les soldats qui sont en Afrique sous prétexte que c'est des vacances au soleil.

  • lio3 le vendredi 31 oct 2014 à 12:04

    relance de l'emploi en arretant de subventioner des classes d'actifs non productives comme le fond euro et l'immobilier. La population va investir naturellement dans son economie pour relancer l'emploi et la consommation.. Les vieux proprietaires auront enfin des locataires qui pourront payer plus de loyer et surtout la France relancera le pouvoir d'achat et pourra consommer plus donc plus de recettes fiscale= ca s'appelle un cercle virtueux.

  • M1531771 le jeudi 30 oct 2014 à 14:32

    Reco bordo !

  • M1531771 le jeudi 30 oct 2014 à 14:29

    Ne jamais oublier que la devise de la gauche te assimilés est "Ce que tu as et que je n'ai jamais été capable d'avoir, tu ne l'auras plus !" Ne jamais l'oublier !

  • s.boyer le jeudi 30 oct 2014 à 13:26

    Laurel et Hardy, version Trotskiste... serait rigolo si l impact de leurs actions (et de celles de leurs amis depuis 1981) n etait pas si dramatique

  • M7522638 le jeudi 30 oct 2014 à 11:03

    fouche15, c vrai mais les taux n'ont rien à voir car les cotisations sociales ne sont pas concernés dans un cas. Les charges sociales représentent déjà une ponction de près de 50% pour le dividende ! + impôt sur revenu, au final du dividende, il ne reste que des miettes... je préfère l'impôt sur le bénéf à 15 ou 33%.

  • fouche15 le jeudi 30 oct 2014 à 10:14

    M752-Oui mais ils taxeront les bénéfices non redistribués CQFD

  • fouche15 le jeudi 30 oct 2014 à 10:13

    M Ecker ex professeur de maths, M Sapin éternel fonctionnaire public (ex trotskiste) connaissent Marx sous sa citation :« Il n’y a qu’une seule façon de tuer le capitalisme : des impôts, des impôts et toujours plus d’impôts. ». Ils n'ont jamais eu a se poser la question de leur valeur dans le domaine privé. Sauf qu'une fois, étouffé tout esprit d'initiative ils seront comme les expériences communistes, devant la vraie réalité

  • M7522638 le jeudi 30 oct 2014 à 09:43

    On est déjà passé sous ce système absurde en SARL et personne n'a réagi !!!! Aujourd'hui si j'ai un bénéfice je ne peux pas me le verser sans avoir une ponction énorme dessus. Absurdité totale, le bénéfice reste dans l'entreprise et personne ne peux le toucher. C'est une catastrophe car c'est un complément de salaire. Je n'ai plus aucune motivation à accroître mon activité. L'état est fou !

  • bordo le jeudi 30 oct 2014 à 09:21

    Belles têtes de vainqueur. Mais le régime approche...