Obsèques de Shimon Peres : la grande solitude de Mahmoud Abbas

le
0
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas le 22 septembre à l'ONU. 
Le président de l'Autorité palestinienne Mahmoud Abbas le 22 septembre à l'ONU. 

Pour les responsables de l'aéroport Ben Gourion, c'est un énorme casse-tête. Accueillir plus de 70 jets privés, sans parler de la délégation préparatoire du président américain. Cinq gros porteurs, amenant limousines blindées et gardes du corps du Secret Service, cela avant l'arrivée d'Air Force One. Et cela à une des périodes où, par dizaines de milliers, les Israéliens partent à l'étranger à la veille des grandes fêtes juives. Rosh ha Shana, le nouvel an, débute dimanche prochain.

Le boycott des députés arabes israéliens

Mahmoud Abbas a demandé à Benjamin Netanyahu l'autorisation de venir. Le Premier ministre israélien a dit oui, et le président palestinien fera le trajet depuis Ramallah. C'est un geste personnel du président de l'Autorité autonome qui va à l'encontre de l'état d'esprit du public palestinien. La presse de Ramallah et même l'agence de presse officielle palestinienne ont publié des articles très critiques de Shimon Peres. Pire, les députés arabes israéliens ont décidé de boycotter les obsèques de l'ancien chef de l'État. Ayman Odeh, le président de la liste arabe commune à la Knesset, a publié un communiqué : « Nous considérons que Shimon Peres a ?uvré pour la paix dans les années 90 en avançant vers la paix, tout en établissant la confiance avec le public arabe israélien qui, à 90 %, a voté pour lui en 1996. Mais nous sommes profondément opposés à sa vision sécuritaire...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant