Obama-Hollande : petite conversation entre amis

le
0
Le président des États-Unis a réitéré son engagement de mettre fin à des pratiques du passé. Quant à l'Élysée, il annonce le renforcement de coopération entre les services de renseignements.
Le président des États-Unis a réitéré son engagement de mettre fin à des pratiques du passé. Quant à l'Élysée, il annonce le renforcement de coopération entre les services de renseignements.

Le président américain Barack Obama a "réitéré sans ambiguïté" mercredi par téléphone à son homologue François Hollande "son engagement ferme" contre tout espionnage de dirigeant de pays allié, a annoncé l'Élysée dans un communiqué. "L'échange", consécutif aux révélations dans la presse sur l'espionnage par les Américains des présidents français de 2006 à 2012, "a été l'occasion d'une mise au point sur les principes qui doivent gouverner les relations entre alliés en matière de renseignement", précise-t-on.

Sans doute. Reste que la dernière phrase du communiqué de l'Élysée laisse pantois : il annonce un renforcement de la coopération entre les services de renseignements des deux pays. Au moins, les choses sont claires.

Voici l'intégralité du communiqué de l'Élysée : "Le président de la République a appelé le président Obama cet après-midi à propos des divulgations des fiches de la NSA dans la presse française sur des écoutes effectuées entre 2006 et 2012.

L'échange a été l'occasion d'une mise au point sur les principes qui doivent gouverner les relations entre alliés en matière de renseignement.

Le président Obama a réitéré sans ambiguïté son engagement ferme, intervenu en novembre 2013 après l'affaire Snowden, et déjà rappelé, lors de la visite d'État de février 2014, d'en terminer avec les pratiques qui ont pu avoir lieu dans le passé et qui étaient inacceptables entre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant