Nuit debout, les Indignés et les autres...

le
0
Le mouvement Nuit debout place de la République à Paris. L'occupation de la place a commencé le 31 mars et se poursuivait le 5 avril.
Le mouvement Nuit debout place de la République à Paris. L'occupation de la place a commencé le 31 mars et se poursuivait le 5 avril.

C'est la comparaison du moment. Sous la plume des journalistes et dans la bouche de plusieurs participants, le mouvement Nuit debout, qui a pris possession de la place de la République à Paris, rappelle les Indignés de la Puerta del Sol. Ces Français s'opposant à la loi El Khomri seraient donc les héritiers de ces manifestants espagnols dont la mobilisation en 2011 a mené à la création du parti politique Podemos. Depuis la crise financière de 2008 et les événements du Printemps arabe, des mouvements similaires ont émergé dans plusieurs pays d'Europe et d'ailleurs. Avec souvent les mêmes revendications, parfois les mêmes méthodes, mais des résultats bien différents.

Espagne : les Indignés

Les Indignés naissent le 15 mai 2011 à la suite d'une manifestation nationale contre les politiques d'austérité. Après le défilé, plusieurs manifestants du cortège de Madrid s'installent sur la place de la Puerta del Sol. Ils s'organisent en assemblées et en commissions. Ligne politique, moyens d'action, avenir du mouvement, tout est décidé de manière démocratique. Ce modèle est alors repris dans toutes les grandes villes du pays et inspire des mouvements sociaux du monde entier. Le collectif Nuit debout a d'ailleurs adopté le même processus de décision.

De la contestation à la proposition politique il y a un pas très difficile à franchir. Les Indignés espagnols ont pourtant réussi à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant