Nouveau coup dur pour Allianz, l'assureur de la Malaysia Airlines

le
3

Quelques mois après avoir débuté l'indemnisation liée au vol MH370, l'assureur allemand doit faire face au crash du MH17. Les investisseurs sanctionnent.

Allianz est à nouveau sous le feux des projecteurs. Le géant de l'assurance allemand dirige le pool d'assureurs de la Malaysia Airlines et devra à ce titre indemniser la compagnie aérienne et les proches des victimes suite au crash du vol MH17 en Ukraine. Une tragédie qui intervient quatre mois seulement après la disparition mystérieuse du vol MH370.

La flotte de Malaysia Airlines, mais aussi ses passagers, sont assurés auprès d'un consortium, dont Allianz est le leader. À ses côtés figurent notamment Aon et Willis Group. La compagnie aérienne devra rapidement être indemnisée pour la perte de son appareil en Ukraine, même s'il l'accident est qualifié d'acte de terrorisme. L'avion était en effet assuré pour des dommages liés à des actes de guerre, croit savoir Bloomberg. D'après Aon, l'appareil victime d'un tir de missile hier, est évalué à 97,3 millions de dollars. Un montant que n'a pas souhaité confirmer Allianz pour le moment. «Il est beaucoup trop tôt pour commenter ce tragique accident dont les circonstances doivent encore être déterminées», a confié Jacqueline Maher, porte-parole d'Allianz, à Bloomberg. «Allianz se tient prêt à apporter un soutien complet et aussi rapide que possible à son client», a-t-elle ajoutée.En mars dernier, les assureurs avaient versé à la compagnie aérienne un montant de 110 millions de dollars, correspondant au prix de l'appareil disparu.

Indemnisation des victimes

Allianz, et les co-assureurs, devront aussi rapidement indemniser les proches des victimes. Des versements qui feront suite à ceux entamés en juin dernier après la disparition du MH370. Allianz n'avait pas été communiqué sur leur montant mais le South China Morning Post les avait estimés à 50.000 dollars par personne disparue.

La facture finale pour les deux crashs pourrait être beaucoup plus salée puisqu'en vertu des règles de la convention de Montréal de 1999, l'indemnité est plafonnée à 112.000 euros par victime, que la compagnie ait commis une faute ou non. Vers 13h30, l'action Allianz perdait 0,31% à 129,500 euros à la Bourse de Francfort. Depuis le 1er janvier, elle affiche un recul de 0,61%. Allianz est l'un des principaux assureurs en Malaisie, avec 32 agences et plus de 5000 agents et partenaires répartis sur le territoire.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ssierge le vendredi 18 juil 2014 à 19:50

    Si c'est un acte terroriste ou de guerre, ce n'est pas l'assureur de la compagnie qui va casquer. Ils avancent les frais mais c'est un Fonds Spécial qui indemnise les proches des victimes au final.

  • jayce003 le vendredi 18 juil 2014 à 18:25

    Déjà qu allianz c est hyper cher !

  • wotan1 le vendredi 18 juil 2014 à 17:03

    Allianz va bien trouver une faille dans le contrat pour s'exonérer de tout risque dans la couverture. Je les ai vu à l'œuvre : du travail de pro.