Nouailhac : patrons et footballeurs, mêmes galères

le , mis à jour le
0
La demande de Rama Yade de faire annuler l'élection à la tête du Parti radical a été jugée irrecevable par le tribunal de grande instance de Paris.
La demande de Rama Yade de faire annuler l'élection à la tête du Parti radical a été jugée irrecevable par le tribunal de grande instance de Paris.

On peut les aimer ou ne pas les aimer, les supporter ou non, mais les grands footballeurs et les grands patrons ont de nombreux points communs : ce sont avant tout des compétiteurs, parfois même des guerriers, qui sont impliqués dans la mondialisation et dont les revenus ne proviennent jamais des contribuables, mais uniquement de la sphère privée, ce qui devrait d?ailleurs enlever à tout politicien ou tout fonctionnaire le droit de les critiquer.

Ensuite, ce sont des géants dans leur domaine, des premiers de la classe dont les mérites sont reconnus au niveau mondial et dont les talents sont exceptionnels. Ils sont plus doués que les autres et travaillent beaucoup plus et beaucoup plus vite. Ce sont des phénomènes exemplaires. Enfin, ils gagnent énormément d?argent par rapport au commun des mortels, pour une raison facile à comprendre, sauf bien sûr pour des idéologues obtus : ils sont en permanence en concurrence entre eux, les grands patrons au niveau planétaire ? les méga-entreprises sont mondiales ? et les grands footballeurs au niveau européen ? le football est avant tout un sport européen et sud-américain.

Petits pieds et grandes gueules

Cela a pour résultat que les meilleurs des meilleurs sont recherchés à coups de millions, à la différence près que leurs motivations ne sont pas les mêmes : les footballeurs mettront toujours le critère de l?argent en premier, alors que pour les patrons ce sera...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant