Non, le prochain Air Force One ne sera pas un Airbus

le
0
Depuis Eisenhower, Air Force One a toujours été un Boeing.
Depuis Eisenhower, Air Force One a toujours été un Boeing.

C'est sans doute l'avion le plus célèbre de la planète, ainsi que l'un des plus sécurisés et menacés qui soient. Le symbole aérien de la présidence des États-Unis, ainsi que le refuge volant du président en cas de crise grave. Du coup, il eût été étonnant, symboliquement parlant, qu'Air Force One soit demain un Airbus A380 européen, même si, officiellement, l'hypothèse a bel et bien été étudiée... C'est en tout cas ce que vient de confirmer le Pentagone en annonçant que le prochain Air Force One serait un Boeing 747-8. Ou plutôt deux, destinés à remplacer les actuels Boeing VC-25, qui prendront leur retraite en 2017. Confié à Boeing depuis Eisenhower, "l'avion présidentiel est l'un des symboles les plus visibles des USA, et le bureau du président, a rappelé mercredi Deborah Lee James, chargé des relations publiques de l'Air Force. Le Boeing 747-8 est le seul avion fabriqué aux États-Unis proposant les capacités nécessaires pour exécuter cette mission de soutien à la présidence." Le budget pour transformer deux exemplaires de cet avion commercial en Maison-Blanche volante devrait tout de même s'élever à 1,65 milliard de dollars entre 2015 et 2019. Un coût total à rapprocher de l'espérance de vie de ces deux nouveaux Air Force One : environ trente ans.

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant