Nicolas Sarkozy et Bruno Le Maire : l'amour vache

le
0
Le député Bruno Le Maire et Nicolas Sarkozy lors de l'accueil des nouveaux adhérents, le 17 janvier, au siège de l'UMP. Il devait être le seul ténor aux côtés du patron du parti ce jour-là, av
Le député Bruno Le Maire et Nicolas Sarkozy lors de l'accueil des nouveaux adhérents, le 17 janvier, au siège de l'UMP. Il devait être le seul ténor aux côtés du patron du parti ce jour-là, av

Lors de sa rencontre, lundi 26 janvier, avec la chancelière allemande Angela Merkel, le patron de l'UMP Nicolas Sarkozy est venu accompagné de son nouveau meilleur ami, Bruno Le Maire. L'objectif ? "Rassembler", pardi ! Car Sarkozy n'a plus que ce verbe à la bouche. Mais l'objet de ce voyage à Berlin était aussi de rassurer la patronne de la CDU - réélue triomphalement en décembre -, inquiète par le bal des ego à l'UMP et la montée du FN. "En 2012, l'élection interne à l'UMP avait été ratée et cela avait affaibli le parti. En 2014, il y a eu une belle élection que j'ai gagnée. Avec Bruno, nous étions candidats l'un contre l'autre, mais aujourd'hui nous travaillons ensemble", a glissé l'ex-chef de l'État à Angela Merkel.

Arrivé en deuxième position avec 29 % des voix au scrutin interne, le germanophone député de l'Eure est sensible à cette énième preuve de sollicitude... sans pour autant renoncer à sa liberté de parole. Ainsi, quand l'ex-chef de l'État défend avec vigueur le Qatar "ami de la France", lui plaide pour que cet État "clarifie" ses liens présumés avec des filières terroristes. Et lorsque Sarkozy renonce à cibler l'"islam radical" après les attentats meurtriers, Le Maire balance, vachard : "Moi, je ne suis pas suspect de la moindre islamophobie, donc je peux nommer les choses !"

Jeu de séduction

Soucieux d'être le garant de l'unité, Sarkozy fait fi de ces prises de distance. "Nicolas est charmant avec tout le...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant