Nicolas Hulot obtiendrait entre 9% et 11% au 1er tour en 2017

le
18
NICOLAS HULOT RECUEILLERAIT ENTRE 9 ET 11% AU PREMIER TOUR EN 2017
NICOLAS HULOT RECUEILLERAIT ENTRE 9 ET 11% AU PREMIER TOUR EN 2017

PARIS (Reuters) - L'écologiste Nicolas Hulot recueillerait entre 9% et 11% des intentions de vote au premier tour s'il se présentait à l'élection présidentielle de 2017, selon un sondage Harris Interactive pour la revue We Demain publié jeudi.

Environ un quart des Français (27%) souhaitent que Nicolas Hulot, jugé "sympathique", "honnête", "courageux", brigue l'Elysée en 2017 contre 72% qui expriment l'avis contraire.

Dans l'hypothèse d'une candidature, l'ancien envoyé spécial de François Hollande pour la protection de la planète obtiendrait 11% si Alain Juppé était le candidat de la droite, 9% si Nicolas Sarkozy remportait la primaire de la droite.

Au nombre des traits d'image qui lui sont reconnus, 79% des personnes interrogées le considèrent "sympathique", 75% "honnête", 73% qu'il a de bonnes solutions pour l'écologie, 70% qu'il est courageux, 67% qu'il est dynamique.

Une majorité de Français estime que l’ancien candidat à la primaire écologiste de 2011, qui a décliné en février dernier le ministère de l'Ecologie, a de bonnes idées pour la France (54%), qu’il est crédible et capable de tenir ses engagements (53%), qu’il est compétent et sait où il va (51%).

Ils sont plus partagés lorsqu’il s’agit de considérer que Nicolas Hulot comprend bien leurs préoccupations (46%), qu’il représenterait bien la France à l’étranger s’il était élu président (41%) ou qu’il peut réformer le pays dans le bon sens (37%).

Moins d’un Français sur trois pense qu’il sait faire preuve d’autorité (32%) ou, qu’une fois élu à l’Élysée, il dirigerait bien la France (31%).

Nicolas Hulot, pressé dans les rangs écologistes de se présenter en 2017, n'exclut pas une candidature mais réserve sa décision.

L'enquête a été réalisée en ligne du 11 au 13 avril auprès d'un échantillon de 1.535 personnes représentatif des Français âgés de 18 ans et plus.

(Sophie Louet, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7097610 il y a 12 mois

    avec 2000 mds de dettes, un président ne sert plus à rien sauf à dépenser ce qu'il n'a pas

  • mlaure13 il y a 12 mois

    Disons qu'il pourrait recueillir 10%, OUI...qu'il pourrait les monnayer ensuite, OUI...mais qu'il ne peut être Président...:-)))

  • M3366730 il y a 12 mois

    Le second qui roulera pour Hollande, bienvenu au club.

  • d.e.s.t. il y a 12 mois

    L'écologie ne peut pas être un programme de gouvernement , donc un écologiste n'a pas vocation à être président, car il faut être capable de gérer une économie et l'écologie n'est qu'un volet de la politique!

  • dgui2 il y a 12 mois

    Remarquez bien, entre 9% (score de Bayrou en 2012) et 11% (score de Mélanchon en 2012), pourquoi pas ? Je crois que MEME UN SINGE EN FERAIT A PEU PRES AUTANT (Tellement les électeurs sont dé-goutés de la Politique)....

  • g.dupuy il y a 12 mois

    il ferait 2%

  • dgui2 il y a 12 mois

    SYMPATHIQUE ? HONNETE ?, COURAGEUX ??, COMPETENT ???? Vingt dieux, mais qu'est ce qu'il a donc fait pour dire qu'il a fait ? Aurais-je manqué un épisode ou n'ai-je rien compris au film ????......

  • blackhaw il y a 12 mois

    et pourquoi ?

  • jean.e1 il y a 12 mois

    ca relancerait la vente de pataugase

  • M9919095 il y a 12 mois

    Je suis de l'avis de Jemaup. L'écologie est trop importante pour la confier aux écologistes