Nice : qui est Sandra Bertin, la policière qui accuse Bernard Cazeneuve

le
0
Dans une interview à France 2, Sandra Bertin maintient ses accusations contre Bernard Cazeneuve.
Dans une interview à France 2, Sandra Bertin maintient ses accusations contre Bernard Cazeneuve.

La polémique est devenue une affaire d'État. Un face à face entre le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve et la policière municipale de Nice Sandra Bertin. Cette dernière, chargée de la vidéosurveillance de la ville, a affirmé au Journal du dimanche avoir subi « des pressions » de la part du cabinet de l'Intérieur après l'attentat qui a frappé la promenade des Anglais le 14 juillet au soir. Derrière cette affaire semble surtout se jouer un affrontement politique.

À en croire ses comptes Facebook et Twitter ? désormais supprimés ?, la policière s'engage politiquement. Comme l'a repéréLe Parisien, Sandra Bertin utilise un autre patronyme dans le cadre de ses fonctions à la ville de Nice : Sandra Tardeil. C'est avec ce nom qu'elle soutient le président de région Les Républicains Christian Estrosi. Elle n'hésite d'ailleurs pas à tancer la « pseudo-politique socialo » du gouvernement, sans oublier la ministre de l'Éducation nationale Najat Vallaud-Belkacem. En février dernier, elle a partagé une publicité de « Monsieur Bibi, grand voyant médium » qu'elle a commentée : « Je crois que j'ai trouvé le bras droit de Najat... MDR » (sic).

Son nom apparaît également dans la liste des participants à une réunion publique du 6 mars 2015 ? lors de l'entre-deux-tours de l'élection départementale ? organisée par Lauriano Azinheirinha, adjoint au maire de Nice...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant