Nice : à l'hôpital pour enfants, "c'est psychologiquement très dur"

le
0
L'hôpital pédiatrique Lenval à Nice. Dix enfants sont morts durant l'attaque, dont deux après leur admission.
L'hôpital pédiatrique Lenval à Nice. Dix enfants sont morts durant l'attaque, dont deux après leur admission.

Depuis jeudi soir, un garçon en réanimation à l'hôpital Lenval pour enfants n'avait toujours pas reçu la visite de ses proches et son identité demeurait inconnue. « Il a finalement été identifié samedi par sa grand-mère venue d'Allemagne », annonce la porte-parole de l'hôpital, Stéphanie Simpson. De nationalité roumaine, ce garçon de 7 ans et demi était avec ses parents au moment du drame. Ils n'ont toujours pas été retrouvés.

Sur les trente enfants accueillis à l'hôpital Lenval dans la nuit du 14 juillet, vingt-huit sont français. Six demeurent hospitalisés, dont cinq sont toujours en réanimation. « Trois d'entre eux sont sous respiration artificielle, mais leur vie n'est plus en danger », confie Stéphanie Simpson. Aucun d'eux n'a eu à subir d'amputation.

« Notre personnel avait des proches qui ont été touchés »

En tout, dix enfants et adolescents ont été tués lors de l'attaque du camion. Deux fillettes de 4 et 12 ans sont décédées dans la nuit du 14 juillet, une pendant l'opération, l'autre aux urgences. « Le papa de la petite fille de 4 ans, de nationalité suisse, a deux enfants toujours hospitalisés, et il est sans nouvelles de sa femme », précise Stéphanie Simpson.

Le drame du 14 juillet qui a frappé en plein c?ur de nombreuses familles a également touché l'équipe soignante de l'hôpital. « Notre personnel avait des proches qui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant