New York : un nouveau parc futuriste à deux pas de Manhattan

le
0

En remplacement de l’ancien «Pier 54» devenu trop détérioré, ce nouveau parc baptisé «Pier 55» va coûter 170 millions de dollars. La construction devrait débuter en 2016.

Un parc futuriste en plein cœur de New-York, au sud-ouest de Manhattan. L’idée a de quoi séduire. Et les images encore davantage! C’est le milliardaire Barry Diller, président d’IAC (InterActiveCorp) et accessoirement ancien patron de Paramount Pictures, qui a pris cette grandiloquente initiative: 170 millions de dollars pour ériger ce parc futuriste, qui s’apparente à une butte verdoyante émergeant de la rivière Hudson, à une cinquantaine de mètres de ses berges...

Recoins boisés, espaces pour s’installer, trois salles de spectacle, un amphithéâtre de 800 places... Pour son projet qui paraissait au début un peu fantaisiste, Barry Diller n’a pas hésité à mettre sur la table ses propres deniers: 130 millions de dollars. Les 39 millions restants proviennent d’aides cumulées issues notamment de la ville de New-York et de l’État... Le richissime Barry Diller s’est également entouré d’ambassadeurs et de partenaires de choix, dont le producteur de cinéma et de théâtre Scott Rudin. L’artiste et designer Thomas Heatherwick est chargé de concevoir cet espace, en collaboration avec l’architecte paysagiste Mathews Nielson.

2,7 hectares pour revitaliser la jetée de la rivière Hudson

Ce n’est pas un hasard si c’est à cet emplacement que la construction de «Pier 55» a été envisagée : «les bords de la rivière Hudson constituent d’ores et déjà un spot de choix pour les New-Yorkais», estime le maire de la ville Bill de Blasio. «Aménager cet espace en paysage artistique et communautaire apporteront de nouveaux visiteurs», ajoute-t-il, interrogé par le New-York Times. Même enthousiasme chez Andrew Cuomo, gouverneur de l’État de New-York. «Le front de mer de la ville offre de formidables possibilités pour le tourisme et les loisirs en plein air. Pier 55 est le parfait exemple d’initiative qui rendra New-York encore plus agréable pour tous», déclare-t-il au New-York Times.

L’accès à cet îlot sera possible depuis deux voies qui surplomberont la jetée, que l’on pourra emprunter au bout de la 14ème rue. Au total, le parc aura une superficie de 2,7 hectares. Malgré les difficultés rencontrées depuis les années 80 sur la construction le long de la baie de Hudson, le projet de Barry Diller a reçu une totale approbation, notamment grâce à sa volonté: il s’est engagé - en plus de sa contribution financière personnelle - à couvrir les frais d’exploitation pendant vingt ans... Les travaux devraient commencer en 2016.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant