New York, la ville où même le bitume brille

le
0
Sur un trottoir de la Ve Avenue, à New York.
Sur un trottoir de la Ve Avenue, à New York.

Vous êtes-vous aperçu qu'à New York, le sol brille sous vos pieds ? C'est grâce à un béton bien particulier, appelé "glassphalt", soit un mélange de verre ("glass") et d'asphalte qui habille les rues des beaux quartiers de Manhattan. Depuis 1989, à l'initiative du milliardaire Donald Trump, les revêtements urbains ont commencé à se parer d'éclats de verre recyclé, bruns et verts. Et si, au départ, certains craignaient que les automobilistes ne soient aveuglés ou leurs pneus crevés par les éclats de verre incorporés au composite urbain, ils ont vite changé d'avis. Car il faut l'avouer : la brillance sied à merveille aux rues de la grosse pomme, et le verre recyclé permet à la ville de faire des économies substantielles. En 1989, lorsque Donald Trump a porté son choix sur le "glassphalt" pour le revêtement du trottoir devant son hôtel, le célébrissime Plaza Hotel, sur la Ve Avenue, il a demandé que les rues alentour bénéficient du même traitement. Son souci était de ne pas dépareiller. Et, comme il s'agissait du matériau le moins cher du marché, la ville a accepté ! En seulement deux ans, deux kilomètres de trottoir autour de Central Park se parent ainsi d'un nouveau macadam scintillant. Selon Lucio Riccio, alors commissaire aux transports de New York, la ville aurait économisé la modique somme de 500 000 dollars. Et ce dernier d'insister sur l'utilité et l'opportunité de la démarche : "Le verre que nous utilisons est un mélange...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant