Népal : un troisième Français mort dans le séisme

le
0
Des sauveteurs s'affairent après le séisme meurtrier survenu dans la région de Katmandou.
Des sauveteurs s'affairent après le séisme meurtrier survenu dans la région de Katmandou.

Un troisième Français a été tué dans le tremblement de terre samedi au Népal et les autorités françaises sont toujours sans nouvelles "d'encore plus de 200" personnes, a déclaré jeudi le ministre des Affaires étrangères Laurent Fabius. "Nous avons trois victimes à déplorer", a affirmé à la presse le ministre. Il y a "encore plus de 200 [Français] qu'on n'a pas retrouvés, pour certains d'entre eux on est très interrogatif", a-t-il ajouté lors d'un déplacement à Roissy pour acceuillir des Français rapatriés de Katmandou. Un premier avion spécial ramenant des rescapés du séisme survenu samedi au Népal, principalement des Français, a atterri jeudi à l'aéroport de Roissy. L'Airbus A350 affrété par les autorités françaises s'est posé peu avant 5 h 45 avec à son bord 206 passagers, dont 12 enfants et 26 blessés, selon le Quai d'Orsay. Quasiment tous sont français, à l'exception d'une quinzaine de ressortissants allemands, suisses, italiens, portugais ou encore turcs. Des psychologues, une équipe médicale et des personnels du centre de crise du Quai d'Orsay étaient sur place.Rapatriements L'appareil, mis à disposition par Airbus, était arrivé à Katmandou mercredi matin avec 55 personnels de santé et humanitaires, ainsi que 25 tonnes de matériel (abris, médicaments, aide alimentaire). Un deuxième avion dépêché par Paris, qui était immobilisé aux Émirats depuis mardi avec 20 tonnes de matériel, devait arriver jeudi...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant