Nemours : 3 mois après les inondations, le nouveau départ

le
0
Vue du Loing et de l'église Saint-Jean-Baptiste depuis le quai des Tanneurs à Nemours, août 2016.
Vue du Loing et de l'église Saint-Jean-Baptiste depuis le quai des Tanneurs à Nemours, août 2016.

Difficile d'imaginer la place de la République sous les eaux il y a seulement trois mois, elle qui semble si radieuse sous le soleil d'août. Pourtant, les stigmates de la catastrophe sont encore bien présents : bennes sur les routes, déshumidificateurs dans les boutiques, magasins aux murs effondrés... Mais ce grand chantier, loin d'évoquer une atmosphère de découragement, respire le dynamisme et l'optimisme de la reconstruction.

Les difficultés de l'indemnisation

Les Nemouriens ont pourtant dû attendre de longues semaines avant d'être indemnisés, même si l'état de catastrophe naturelle est censé permettre une indemnisation plus rapide. C'est le cas de Céline, qui venait d'ouvrir son propre salon de coiffure place Jean-Jaurès un mois avant les inondations : « Entre les photos à envoyer, les expertises, les pertes de déclaration, il a fallu un mois et demi pour que nous soyons indemnisés. » Quant aux pertes d'exploitation, la plupart des assurances attendent la réouverture du commerce pour chiffrer le manque à gagner. Céline, qui a rouvert le 23 août, espère donc être remboursée rapidement.

Mais d'autres sont moins chanceux : place de la République, M. Aufradet, qui a vu sa boucherie ravagée par les inondations, trépigne d'impatience. Son commerce est resté dans le même état qu'en juin, alors qu'il voudrait juste reprendre le travail. « Mon assurance en tant que locataire a été très a...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant