Natascha Kampusch : 10 années de liberté, vraiment ?

le
1
Natascha Kampusch s'est évadée après 8 ans de captivité. En Autriche, à la sidération et la compassion a succédé une incompréhension haineuse.
Natascha Kampusch s'est évadée après 8 ans de captivité. En Autriche, à la sidération et la compassion a succédé une incompréhension haineuse.

Enlevée en janvier 1998, l'Autrichienne Natascha Kampusch vécut pendant huit ans enfermée dans une cache de six mètres carrés, sous la férule perverse de son ravisseur Wolfgang Priklopil. Jusqu'au jour où, passant l'aspirateur dans sa voiture au fond du jardin de cette banlieue de Vienne, elle échappe à sa surveillance. Le 23 août 2006, le monde entier découvre avec la silhouette blafarde de la jeune fille le plus terrifiant fait divers de ces dernières décennies.

Faisant suite à un précédent livre, 3 096 jours (Lattès), l'ancien otage revient sur son histoire avec un deuxième opus, titré dans sa version française Dix années de liberté (Lattès). L'ouvrage, qui atteint des records de vente en Autriche et en Allemagne cet été, sort cette semaine en France. Nous l'avons lu dans sa version allemande.

Le récit de Natascha Kampusch renverse une pensée binaire : on hait son bourreau, on aime son protecteur. Or, expose l'ancienne prisonnière, le « coupable », comme elle le nomme, fut pour elle les deux à la fois et Natascha Kampusch n'a pas peur d'expliquer qu'elle éprouva envers lui des sentiments mélangés, dérangeants, inconfortables. Priklopil la frappe, l'affame, l'enferme, la terrorise, mais il demeure pour elle, petite fille de huit ans, de dix ans, de douze ans l'unique humain avec lequel elle vit. Ensemble, ils rient, ils écoutent de la musique à la radio, ils cuisinent des gâteaux, il lui...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • fpelu il y a 2 mois

    "l'opinion publique autrichienne, dont la pitié à son endroit s'est muée en une incompréhension haineuse". Qui peut prétendre se mettre dans la peau de cette pauvre fille, avec ce qu'elle a subi?!