Nadine Morano s'imagine à l'Élysée

le
0
La députée européenne Nadine Morano.
La députée européenne Nadine Morano.

« Pourquoi pas moi ? » assure Nadine Morano au

Parisien

publié dimanche qui l'interroge sur l'Élysée. L'ancienne ministre de Nicolas Sarkozy chargée de l'Apprentissage et de la Formation professionnelle ne veut plus seulement s'asseoir sur le siège du passager, envisageant ainsi de se présenter à la primaire de droite. « Je défendrai moi-même mes idées », explique au quotidien la députée européenne, qui annoncera ces prochaines semaines si elle se présente à la primaire de droite.

Ses atouts : son côté populaire, qu'elle n'hésite pas à mettre en avant. « Les gens se reconnaissent en moi, c'est ma force. Je veux les rassembler, parler au chef d'entreprise comme à l'ouvrier. Les autres, ils font semblant de connaître le peuple », précise ainsi Nadine Morano au Parisien, qui affirme par ailleurs n'avoir « peur de rien ».

« Je suis capable de résister aux épreuves et aux caricatures. Je sais rendre les coups », promet Nadine Morano, régulièrement cible des railleries sur les réseaux sociaux pour ses propos tenus sur les migrants ou sa photo alors qu'elle peignait la chambre de sa fille en tenue de bricolage.

« Prête à tuer »

Déçue du rôle mineur qu'on lui a laissé dans le parti Les Républicains, l'ex-ministre de Nicolas Sarkozy, pour qui elle était « prête à tuer », prépare ses dossiers ainsi que des déplacements à l'étranger,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant