Montebourg : "François Hollande, sans moi, il n'était pas là où il est"

le
3
Arnaud Montebourg n'a jamais mâché ses mots à l'égard de l'actuel président de la République.
Arnaud Montebourg n'a jamais mâché ses mots à l'égard de l'actuel président de la République.

Depuis avril, des journalistes de l'émission Envoyé spécial suivaient Arnaud Montebourg dans ses déplacements de ministre de l'Économie pour en faire le portrait. L'émission aurait dû être diffusée courant septembre, mais, en raison de son renvoi du gouvernement lundi, France 2 a diffusé son documentaire jeudi 28 août*. L'occasion d'en apprendre encore un peu plus sur ce que pense le tonitruant orateur de son désormais ex-patron, François Hollande. Ce que "devrait faire" HollandeDans un premier extrait, Arnaud Montebourg soutient qu'il a fait l'élection de François Hollande au second tour de la primaire socialiste, en 2011. Sans lui, ses 17 % à la primaire, et son soutien - il avait voté pour lui plutôt que pour Martine Aubry -, "il n'était pas là où il était (sic). Tout le monde sait ce qu'il s'est passé. Il y a même des livres qui ont été écrits. Vous devriez les lire, ça vous éviterait de poser des questions désagréables", ajoute-t-il à la journaliste, plus suffisant que jamais.Plus loin dans le reportage, il croit savoir ce que le président de la République devrait faire : "Je suis allé dans les cantons, j'ai passé des soirées avec les gens pour leur expliquer dans quelle situation très difficile on était. C'est ce que devrait faire Hollande avec la France, ce qu'il ne fait pas assez." Montebourg assure qu'il le lui a dit : "Je lui ai dit. Je lui dis tout. Il ne m'écoute pas..."Enfin, question capitale,...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le vendredi 29 aout 2014 à 18:06

    Pauvre naze et sans FH tu serais où ?????????????? de toute façon tu vas bientôt le savoir...cherche du boulot, car ta non-élection future...c'est une certitude.

  • jfvl le vendredi 29 aout 2014 à 17:33

    Et lui le modeste n'aurait pas été ministre !

  • bordo le vendredi 29 aout 2014 à 16:05

    Ah, il veut dire " il ne serait pas là où il est actuellement". Ces hommes politiques s'expriment mal et s'étonnent de ne pas être compris. Ce qui se conçoit bien s'énonce clairement.