"Monte Bianco" : le Koh-Lanta des neiges qui ne plaît pas à la Savoie

le
0
Le maire de Saint-Gervais juge irresponsable la manière dont est sous-estimée la préparation nécessaire à l'ascension des 4 800 mètres du mont Blanc.
Le maire de Saint-Gervais juge irresponsable la manière dont est sous-estimée la préparation nécessaire à l'ascension des 4 800 mètres du mont Blanc.

Le maire de Saint-Gervais, commune de Haute-Savoie qui a la particularité de compter le mont Blanc sur son territoire, ne décolère pas. L'objet de son courroux : l'utilisation du célèbre sommet alpin comme sujet d'une émission de télé-réalité italienne. La chaîne publique Rai 2 lance en effet cette semaine à grand renfort de publicité Monte Bianco, sorte de Koh-Lanta des neiges où des stars sur le retour s'affrontent dans des défis à 4 800 mètres d'altitude.

Pour le maire de Saint-Gervais, le problème de cette production est double. Premièrement, la Rai 2 a tourné au sommet du mont Blanc sans aucune autorisation. Deuxièmement, la chaîne publique italienne donne de l'alpinisme une image ludique et simplifiée bien éloignée de la réalité. « Au début de l'été, la production de cette émission a demandé à la mairie de Saint-Gervais une autorisation de tournage, mais celle-ci lui a été refusée », explique Jean-Marc Peillex, le maire de la commune, « et là, j'apprends que le premier épisode va être diffusé ».

« Irresponsable »

Les équipes italiennes, faisant fi du refus des autorités françaises, sont donc venues cet été poser illégalement leurs caméras sur le toit de l'Europe pour tourner leurs épisodes. « Avec la complicité de guides italiens et de pseudo-acteurs en fin de carrière prêts à tout pour gagner un peu d'audience, cette émission de télé-réalité fait croire que...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant