Mont-Saint-Michel : Veolia condamnée à payer 1 million d'euros à un éleveur de chevaux

le
0
Un éleveur de chevaux a obtenu la condamnation d'une filiale de Veolia qui utilisait ses chevaux pour transporter les visiteurs du Mont-Saint-Michel.
Un éleveur de chevaux a obtenu la condamnation d'une filiale de Veolia qui utilisait ses chevaux pour transporter les visiteurs du Mont-Saint-Michel.

L'affaire couve depuis des mois. Norbert Coulon, un éleveur de chevaux, vient d'obtenir la condamnation d'une filiale de Veolia (la Compagnie des parcs et des passeurs du Mont-Saint-Michel) en justice. L'entreprise, chargée de la desserte et du stationnement au Mont-Saint-Michel, a été condamnée par le tribunal de commerce de Paris à verser plus d'un million d'euros au Normand, originaire de Saint-Malo-de-la-Lande. Veolia s'était attaché ses services pour mettre en place un système de navette à cheval - des maringotes - entre le parking et le Mont-Saint-Michel.

Mais, en décembre 2013, alors que les maringotes n'étaient en place que depuis le mois de juin, l'éleveur refuse de faire sortir ses chevaux de la ferme. La raison ? Les chevaux sont maltraités par les cochers incompétents de Veolia, accuse-t-il. Depuis des mois, Norbert Coulon ne cessait d'écrire à la Compagnie des parcs et des passeurs pour dénoncer le traitement que subissaient ses animaux. Et pointait également des "risques considérables" d'accident pour le public en raison de l'absence de qualification du personnel embauché. "Malgré ces constats et alertes multiples provenant d'un homme de cheval dont la compétence était reconnue [...], Veolia n'a pas cherché à renforcer la formation ou à pallier les carences de ses meneurs", explique le tribunal de commerce.

Veolia menait "les chevaux comme des autobus" (Coulon)

Depuis des mois, la communication entre Veolia et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant