Monaco en 3D : la ville numérique

le
0
La modélisation en 3 dimensions de l'urbanisme monégasque restitue les moindres détails des bâtiments.
La modélisation en 3 dimensions de l'urbanisme monégasque restitue les moindres détails des bâtiments.

C?est une première. Monaco dispose aujourd?hui d?une maquette interactive époustouflante, simulant avec une précision sans égale l?ensemble de la cartographie de son territoire et de ses abords immédiats. Retour en arrière. L?histoire commence en 2009 lorsque le Salon Imagina fait découvrir dans la principauté tout le potentiel de la représentation numérique des villes. Déjà experte dans l?élaboration de plans topographiques en 2 et 3D établis avec des moyens terrestres (géomètres), la direction de la prospective, de l?urbanisme et de la mobilité (DPUM) monégasque complète en 2011 sa base de d?informations avec des données aériennes. Son objectif ? Réaliser en grandeur nature une maquette numérique 3D. Spécialiste de ces systèmes d?informations géographiques, la société nîmoise Igo centralise alors les différentes données (images aériennes, relevés laser au sol, infographies, etc.) afin d?accoucher fin 2011 d?une authentique maquette en 3D. « Jamais une municipalité comme Monaco n?a été aussi loin dans ce travail à la petite échelle. Toitures, fenêtres, balcons... La complexité du rendu des bâtiments atteint un niveau très poussé », commente chez Igo l?ingénieur David Darbousset. Cette riche base de données est réactualisée tous les quinze jours par le pôle informations géographiques de la DPUM dirigé par Jean-Louis Benazzi.

D'ores et déjà, les architectes qui bâtissent à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant