Migrants : l'économie à Calais souffre d'abord de son image médiatique

le
0
Des containers de la  'jungle' de Calais pour accueillir les migrants. 
Des containers de la  'jungle' de Calais pour accueillir les migrants. 

À force d'associer la ville à l'actualité des migrants, les médias finissent par dissuader de s'arrêter à Calais. Ce qui fait grandement souffrir l'économie locale, qui vit à la fois du tourisme britannique et d'une zone de chalandise d'une vingtaine de kilomètres à la ronde. « Nous avons enregistré des chutes de chiffres d'affaires faramineuses, de l'ordre de 30 à 40 % chez les restaurateurs haut de gamme », annonce Pierre Nouchy, président de l'Union des métiers et des industries hôtelières, à la tête de La Sole meunière. En cause, les clients britanniques en transit qui ont déserté les bonnes tables ces derniers mois. La plus grande brasserie de la place centrale est même actuellement en redressement judiciaire.

Toute l'économie en pâtit

On ne rencontre pourtant absolument aucun migrant dans le centre-ville de Calais. Quand l'image médiatique d'une horde prenant d'assaut des camions fait le tour de l'Angleterre, on peut comprendre que beaucoup de Britanniques ne font plus halte à Calais? « Calais a toujours bénéficié des retombées d'un fort tourisme de passage : ce dernier a déjà reculé de 10 % », indique le président de la Chambre de commerce et d'industrie côte d'Opale, Philippe Delahousse. Le nombre de passagers particuliers avoisine les 20 millions de personnes transitant par le ferry ou le shuttle. Les grands centres commerciaux comme Auchan et Cité Europe ont beaucoup souffert, nos voisins...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant