Migrants : l'Allemagne face à son plus grand défi

le
0
Des affrontements entre policiers et groupuscules d'extrême droite ont fait au moins 30 blessés, dont un grave, parmi les forces de l'ordre, samedi.
Des affrontements entre policiers et groupuscules d'extrême droite ont fait au moins 30 blessés, dont un grave, parmi les forces de l'ordre, samedi.

Heidenau. C'est une petite bourgade tranquille de 16 000 habitants, près de Dresde, en Saxe, la région berceau des grandes manifestations du mouvement anti-islam Pegida du début de l'année. Depuis plusieurs jours, ce lieu jusqu'à présent insignifiant focalise toute l'attention de l'Allemagne.

C'est le NPD, l'un des groupuscules allemands d'extrême droite, qui a pris l'initiative et a appelé à manifester. Près d'un millier de personnes, des membres du NPD, mais aussi des familles avec des enfants, ont défilé dans les rues de Heidenau pour se rassembler devant un nouveau foyer de réfugiés. Ils sont des dizaines à être logés là provisoirement dans un hall désaffecté. Quatre-vingt-quinze au départ. Une autre centaine est arrivée samedi par bus. Ce hall de 6 000 m2, un ancien grand magasin de bricolage, est prévu pour accueillir quelque 600 réfugiés. Qui espèrent que leur demande d'asile politique aboutira.

Contre-manifestations

Mais depuis plusieurs jours, des hordes de skinheads et de militants néonazis plus ou moins ivres scandent des slogans racistes « L'Allemagne aux Allemands ! », « Étrangers dehors ! » La population de la petite ville est solidaire. Des centaines de manifestants ont bloqué la route nationale menant au foyer. La situation ne cesse de se détériorer. La nuit dernière, plusieurs extrémistes, encouragés par les applaudissements de la foule, s'en sont pris physiquement aux forces de l'ordre...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant