Migrants climatiques : les réfugiés du siècle

le , mis à jour le
1

Montée des eaux, sécheresse, cyclones... Le réchauffement climatique se fait ressentir partout. Ses premières victimes sont les populations locales, obligées de migrer pour trouver refuge sur des terres plus accueillantes. Leur nombre ne cesse de croître. Parmi les 60 millions de réfugiés ou déplacés dans le monde, difficile d'estimer la part de migrants climatiques. Ils ne sont couverts par aucune législation internationale. Aux yeux de la loi, ils n'existent tout simplement pas.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dotcom1 le mardi 5 jan 2016 à 14:05

    Donc les migrants ne fuient pas les bombes de Bashar, mais la chaleur. Quel cynisme.