Michel Rocard : "Nous sommes tous des Grecs allemands !"

le
0

Fervent europhile, Michel Rocard estime que si l'accord conclu entre Athènes et ses créanciers a évité une crise de l'euro, le prix à payer pour les Grecs est "terrible". L'ancien Premier ministre français est l'invité de l’Entretien.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant