MH17 : les corps sont arrivés en zone loyaliste

le
0
Des inspecteurs de l'organisation pour la sécurité et la coopération en Europe examinent lundi les wagons transportant les corps des victimes du crash du MH17 à la gare de Torez, en Ukraine.
Des inspecteurs de l'organisation pour la sécurité et la coopération en Europe examinent lundi les wagons transportant les corps des victimes du crash du MH17 à la gare de Torez, en Ukraine.

Menacés de décomposition dans la chaleur de l'été ukrainien, les corps des victimes du crash du vol MH17 sont arrivés mardi à Kharkiv, sous contrôle loyaliste, alors que les pressions sur Moscou ne cessaient de monter. Parallèlement, les pro-russes ont remis à une délégation malaisienne les deux boîtes noires de l'appareil et annoncé un cessez-le-feu autour du site du crash. Les ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne devraient examiner à Bruxelles de nouvelles sanctions, mais sans aller au-delà du durcissement déjà prévu lors du sommet européen du 16 juillet, selon des sources diplomatiques. Pour l'adoption de sanctions économiques de grande ampleur dites "phase 3", il faut l'unanimité des 28 États membres et la convocation d'un nouveau sommet européen.Le train réfrigéré a finalement quitté la gare de Torez, en zone rebelle, lundi soir, avec les corps de 282 des 298 passagers et membres de l'équipage, en majorité néerlandais, tués quatre jours plus tôt lors de la chute du Boeing malaisien jeudi dernier. Dans le même temps, les rebelles pro-russes ont remis à une délégation malaisienne les deux boîtes noires de l'avion de ligne. Ils ont en même temps annoncé un cessez-le-feu dans un rayon de 10 kilomètres autour du site du crash du vol Amsterdam-Kuala Lumpur de Malaysia Airlines pour faciliter l'enquête sur sa chute, due, selon les États-Unis, à un missile tiré depuis leur zone.Boîtes noires...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant