Mélenchon : "Qui peut croire qu'il y a dans les manifestations pour Gaza de l'antisémitisme ?"

le
0
Las de la montée du FN notamment, Jean-Luc Mélenchon a besoin de dormir et de ne rien faire.
Las de la montée du FN notamment, Jean-Luc Mélenchon a besoin de dormir et de ne rien faire.

"On ne peut plus réfléchir, on n'a pas le droit de parler, aussitôt quelqu'un sort le rayon paralysant qui vous traite d'antisémite." Jean-Luc Mélenchon s'est exprimé au micro de RTL ce mercredi matin au sujet des manifestations pro-palestiniennes. Alors que, dès 18 h 30, un nouveau cortège s'élancera à Paris de Denfert-Rochereau jusqu'aux Invalides - mené par le PCF, EELV et la Ligue des droits de l'homme -, le coprésident du Parti de gauche, qui y participe, a accusé le gouvernement socialiste d'avoir mal géré les précédentes manifestations. "Le gouvernement a fait tant de maladresses que je me dis que c'est un calcul. On se demande s'ils n'allument pas eux-mêmes un incendie qu'ils souhaitent de façon à provoquer en France une espèce de confrontation qui leur servirait. Je me demande dans quelle mesure ce n'est pas leur façon à eux de préparer une absurde montée en puissance du lepénisme, parce que qui peut croire sérieusement qu'à part une poignée d'énergumènes, il y aurait en France, dans la protestation contre Gaza, de l'antisémitisme." Le Pen "va y arriver en 2017" Ce constat rejoint une crainte qu'il formulait hier encore, dans une interview au site Hexagones cette fois, selon laquelle Marine Le Pen "va y arriver en 2017." Très affaibli par sa double défaite aux municipales et aux européennes, Jean-Luc Mélenchon estime : "Elle a une chance (...) parce que la société est en train de se diriger vers le point...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant