Marion Maréchal-Le Pen s'oppose au retour de son grand-père

le , mis à jour le
0
Sur le plateau de BFM TV, Marion Maréchal-Le Pen a affirmé que Jean-Marie Le Pen ne doit plus être président d'honneur du parti.
Sur le plateau de BFM TV, Marion Maréchal-Le Pen a affirmé que Jean-Marie Le Pen ne doit plus être président d'honneur du parti.

Alors que Jean-Marie Le Pen, en conflit ouvert avec sa fille Marine, a obtenu du tribunal de grande instance de Nanterre l'annulation de sa suspension du Front national et celle du congrès par voie postale qui visait à l'évincer des instances du parti, pour Marion Maréchal-Le Pen, son grand-père "ne doit plus être président d'honneur" du FN. "Pas tant pour le titre, mais pour les conséquences de ce titre : être membre de droit de toutes les instances du Front national. Et, vu les circonstances, la cohabitation avec Marine Le Pen devient compliquée et beaucoup de militants sont las", a précisé la députée FN sur le plateau de BFM TV ce jeudi matin.

"Pas surprise" par la décision du tribunal de Nanterre, Marion Maréchal-Le Pen ne croit toutefois pas à une victoire de son grand-père. "Je connais le personnage et il fallait s'attendre à ce que ce soit compliqué, long et fastidieux. Mais je crois que Jean-Marie Le Pen n'a rien gagné d'autre que du temps, je doute qu'il puisse se maintenir au poste de président d'honneur", a-t-elle affirmé, évoquant le congrès "physique" que le Front national est désormais obligé d'organiser. Selon un sondage YouGov pour Le HuffPost et iTélé, 71 % des militants du Front national souhaitent en effet que Jean-Marie Le Pen soit définitivement exclu du FN.

"Il m'en veut d'avoir été mis à l'écart"

Sur le plateau de Jean-Jacques Bourdin, Marion Maréchal-Le Pen a aussi révélé que ses...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant