Marion Maréchal-Le Pen joue à qui perd gagne !

le
2
Marion Maréchal Le Pen échoue dans sa tentative de devenir présidente de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.
Marion Maréchal Le Pen échoue dans sa tentative de devenir présidente de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Ségolène Royal n'aurait pas mieux dit. Dimanche soir, vers 22 h 30, Marion Maréchal-Le Pen monte, radieuse, à la tribune pour assurer, à la manière de la candidate socialiste défaite un soir de 2007 à la présidentielle : « Nous allons fêter ce score historique qui appelle d'autres victoires, celles de Marine. » Victoire ? Hier soir, c'est bien d'une défaite dont il s'agissait. Malgré son très bon résultat du premier tour (la tête de file du FN en Paca était arrivée loin devant Christian Estrosi avec 40,5 % des voix contre 26,5 % pour son rival), et avec une participation en hausse de dix points, Marion Maréchal-Le Pen a échoué à emporter la région. Estrosi a fait un bon plein de voix de gauche, puisque le candidat socialiste, Christophe Castaner, s'était retiré sur ordre de Solférino. La petite fille de Jean-Marie Le Pen se console en observant qu'ici, dans le Sud, elle réalise le meilleur score du FN, mieux même que celui de sa tante Marine dans le Nord-Pas-de-Calais-Picardie.

Pas de mine défaite, donc, hier soir dans la grande salle du Florida Palace, un hôtel un peu décati posé dans un quartier excentré de Marseille. À l'inverse, le message relayé par les ténors du FN local était double. Un : le FN est le « premier parti de France », comme le rapportent les militants entre deux petits fours. « Dans les élections, il n'y a pas de plafond de verre, a souligné Marion Maréchal-Le Pen en allusion à la frontière...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • am013 il y a 12 mois

    Vous les médias...vous qui êtes asservis et sousdoyes ....fermez la un peu..

  • frk987 il y a 12 mois

    Quoiqu'en dise la Presse , le PS et l'UMP le vainqueur de hier est le FN (j'ajoute Hélas), mais c'est la REALITE. Résultat de décisions hallucinantes de Manolo acceptées TACITEMENT par l'UMP. Au final ça va coûter cher d'éliminer 30% des électeurs.