Marion Maréchal-Le Pen invitée par des catholiques, le FN dédiabolisé ?

le , mis à jour le
0
Marion Maréchal-Le Pen, photo d'illustration.
Marion Maréchal-Le Pen, photo d'illustration.

"Faut-il inviter Marion Maréchal-Le Pen à débattre dans une université d'été catholique ?" C'est la question que se pose La Vie après l'annonce de la participation de l'élue frontiste aux  universités d'été de la Sainte-Baume. Cette année, l'Observatoire socio-politique (OSP) de Fréjus-Toulon, think tank catholique créé en 2005 par monseigneur Rey, a en effet décidé d'inviter la députée FN du Vaucluse, catholique pratiquante.

Une décision qui fait polémique et interroge la position de l'Église. "L'Église peut-elle mettre sur un pied d'égalité le Front national et les autres partis politiques légaux ? Doit-elle inviter des élus frontistes à débattre avec des élus d'autres partis plus classiques ?" questionne l'hebdomadaire catholique.

Des relations tendues

Il faut dire que jusqu'alors les relations entre l'Église et le Front national n'étaient pas au beau fixe. Traditionnellement, l'épiscopat français est plutôt hostile au parti lepéniste. "Il y a dans la doctrine du Front national, complexe et mouvante, des éléments contraires au respect de la dignité de l'homme", avait déclaré Mgr Louis-Marie Billé, alors président de la Conférence épiscopale, souligne L'Opinion.

Depuis les premières percées du FN dans les années 1980, les critiques émises par des évêques catholiques se sont multipliées, rappelle Le Figaro. En 2011, Marine Le Pen avait ainsi déclaré que "les curés devraient rester...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant