Marion Maréchal-Le Pen dénonce une "préférence étrangère"

le
14
POUR MARION MARÉCHAL-LE PEN LE PLAN GOUVERNEMENTAL À CALAIS RELÈVE DE LA "PRÉFÉRENCE ÉTRANGÈRE"
POUR MARION MARÉCHAL-LE PEN LE PLAN GOUVERNEMENTAL À CALAIS RELÈVE DE LA "PRÉFÉRENCE ÉTRANGÈRE"

par Jean-François Rosnoblet

LA-TOUR-D'AIGUES, Vaucluse (Reuters) - Marion Maréchal-Le Pen a qualifié dimanche de "préférence étrangère" le plan gouvernemental qui prévoit de répartir sur l'ensemble du territoire français les occupants de la "jungle" de Calais, dont le démantèlement doit commencer lundi.

La députée Front national du Vaucluse a participé à un rassemblement à La Tour-d'Aigues qui a réuni plus d'une centaine de militants de la formation d'extrême droite venus s'opposer à l'arrivée prochaine de migrants dans la commune voisine de Grambois.

"Il s'agit d'une véritable préférence étrangère et indécente vis-à-vis des 20% de Vauclusiens qui vivent en-dessous du seuil de pauvreté", a-t-elle affirmé en marge de la manifestation.

Marion Maréchal-Le Pen y voit aussi une forme de mépris de la part du gouvernement et une atteinte à la souveraineté du pays.

"Une souveraineté qui disparaît sous le poids du cynisme, de l'électoralisme et de l'incompétence du Premier ministre et du président de la République", dit-elle.

Selon le Front national, une soixantaine de migrants est attendue à Grambois, sur le versant Sud du Lubéron, commune qui compte 1.200 habitants.

"Il s'agit en réalité d'une trentaine de mineurs qui doivent arriver au début du mois de novembre", a dit à Reuters le maire divers gauche de Grambois, Alain Feretti.

"On a un devoir national pour leur offrir des conditions de vie décente. Il est injuste de faire porter toute la misère du monde sur leurs épaules", a-t-il souligné.

L'élu a participé à la contre-manifestation organisée par des collectifs associatifs et des partis de gauche, qui a rassemblé près de 300 personnes venues clamer leur "solidarité avec les réfugiés".

"Notre rêve est votre pire cauchemar", pouvait-on lire sur la banderole derrière laquelle les manifestants avaient pris place, séparés des militants d'extrême droite par un important dispositif de sécurité.

"Ces associations ne représentent rien, ni personne. Leur importance dans la rue est inversement proportionnelle à ce qu'elles représentent dans les urnes", a estimé Marion Maréchal Le Pen.

"Toute la propagande autour de cette question des migrants est un incroyable mensonge car l'immense majorité d'entre eux ne vient pas de Syrie, ni d'Irak. Nous parlons de clandestins qui ont violé le droit français pour pénétrer illégalement sur le territoire en profitant du laxisme d'Etat pour rallier l'Europe", a-t-elle affirmé.

"C'est devenu une nouvelle filière d'immigration clandestine utilisée par des gens qui y voient le moyen de se maintenir en France sans en avoir le droit", a-t-elle précisé, estimant que le démantèlement du camp calaisien ne changerait rien.

(Edité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • g.joly1 il y a 4 mois

    M1945416 : je ne vois toujours rien d'anormal.

  • 445566ZM il y a 4 mois

    C'est tellement facile et "humanitaire" d'inviter les immigrés clandestins aux frais de tous les français. Les activistes "droidelhomistes" devraient inviter dans leur pavillon, devenu souvent trop grand, une petite famille d'immigrés. Je pense que leur sensibilité évoluerait un peu après cette expérience.

  • jmidy il y a 4 mois

    M1945416 ne vous inquiétez pas , joly and co ne représentent en effet pratiquement personne dans les urnes ;)

  • M1945416 il y a 4 mois

    g.joly a bon rien d'anormal? , alors pour nos anciens qui ont bossé dur, il y a pas les soins , le logement gratuit, mais pour les illégaux pas de pb, ils sont logés nourris soignés ( je vous dit pas les maladies qu'ils ramènent, le budget que ça coute ) … et ben moi ça me cause problème , ainsi qu'à une bonne partie de la population

  • g.joly1 il y a 4 mois

    M1945416 : je ne vois rien d'anormal.

  • serval02 il y a 4 mois

    Ceux qui sont pour les migrants ne le sont en général qu'en paroles...Mais quand il faut les prendre chez eux, c'est plus pareil...Cela fait penser à la chanson de Pierre Perret...On est pas racistes pour un sou, mais on veut pas de cela chez nous...

  • M1945416 il y a 4 mois

    g.joly vous dites quoi pour la situation de ma mère??

  • M1945416 il y a 4 mois

    essayer voir d'allez au Canada, en Suisse , aux US,ext en tant que clandestin , vous allez voir si on va vous loger, nourrir , soigner , éduquer vos gamins … dans un mois , à Calais , je paris qu'il y aura de nouveau pleins d'autres migrants

  • M1945416 il y a 4 mois

    alors tout ces beau parleurs , ils en disent quoi??

  • M1945416 il y a 4 mois

    g.joly1 mon expérience : je suis aller vois l'assistante sociale, ( salle bondé , pas un français de souche ) , ma mère à besoin de soins, elle à travaillé toute sa vie, mais si elle veut se faire soigner , on doit payer ; si elle avait pas de retraite (donc pas travailler ) ce serait gratuit … normal ça ??? donc ceux qui bossent pas français ou autres , on les soutient avec nos impôts et taxes ( H-F + 50% en qqs années)