Manuel Valls : "J'ai du carburant pour continuer"

le
0
Le Premier ministre Manuel Valls.
Le Premier ministre Manuel Valls.

Stupeur à l'Assemblée nationale après le recours par le gouvernement à l'article 49-3 de la Constitution pour faire passer en force le projet de loi Macron, faute d'une majorité suffisante. La gauche de la gauche est furieuse, la droite ironise. Manuel Valls est intervenu sur le plateau du journal télévisé de TF1 pour s'expliquer :

"Moi, j'ai du carburant pour continuer, et personne ne peut douter de ma détermination ni de celle du président de la République. (...) Ce que nous ne pouvons admettre, ce sont les blocages, c'est le conservatisme. Nous devons continuer à avancer."

"Si le 49-3 qui a été utilisé cet après-midi est un déni démocratique, il faudra m'expliquer ce que sont les 200 heures de débats et les centaines d'amendements qui ont été discutés."

"Il y a un gouvernement, une majorité, beaucoup de textes ont été adoptés. Les Français n'en peuvent plus de ces querelles politiques. (...) Assez des débats stériles. (...) L'opposition n'est pas en capacité de présenter un autre projet. Il ne faut pas perdre du temps avec ceux qui ont d'autres objectifs" que l'intérêt des Français.

"La loi est bonne pour l'économie, pour l'emploi. Au fond, les Français nous disent rassemblez-vous."

"Il y a une majorité dans ce pays. Beaucoup de centristes voulaient voter ce texte."

"J'ai en charge l'intérêt général et le destin de ce pays. (...) Chacun peut comprendre ma très grande détermination."

"La...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant