Manifestations pro-Gaza : le soutien de courte durée de l'UMP au gouvernement

le
0
Le triumvirat a affirmé son soutien au gouvernement qui avait choisi d'interdire une manifestation pro-Gaza dans le quartier de Barbès à Paris.
Le triumvirat a affirmé son soutien au gouvernement qui avait choisi d'interdire une manifestation pro-Gaza dans le quartier de Barbès à Paris.

L'UMP l'assume, elle a soutenu l'interdiction par le gouvernement de la manifestation pro-palestinienne samedi dans le quartier de Barbès à Paris, tout comme la décision du maire de Sarcelle qui a interdit un défilé dimanche dans sa ville. Derrière l'unité affichée, quelques voix tentent malgré tout de noyer le poisson, saisissant les occasions de critiquer le gouvernement et de rappeler qu'elles sont dans l'opposition. Les conclusions du bureau politique du 22 juillet sont pourtant sans appel : "L'ordre public pas plus que les valeurs de la République ne sont négociables sur le territoire national : l'interdiction des manifestations s'en trouve dès lors pleinement justifiée." L'UMP s'accorde à condamner, d'une même voix, les violences commises lors des manifestations à Barbès et à Sarcelles.

Un truisme qui brouille les pistes. Le fait d'interdire la manifestation de Barbès n'a pas convaincu tout le monde. Pour Bruno Le Maire, ce n'était pas une "bonne idée", a-t-il déclaré lundi au micro d'Europe 1, surtout lorsque l'État ne s'est pas "donné les moyens d'interdire". "C'est une de ses convictions profondes, commente un proche du député de l'Eure. Il est convaincu que les émotions légitimes doivent pouvoir s'exprimer." En face, Luc Chatel, comme la plupart des ténors du parti, salue la décision du gouvernement.

Soutien réservé

Une fois n'est pas coutume, le triumvirat Fillon-Juppé-Raffarin soutient "la fermeté et la vigilance du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant