Malouines : après la défaite militaire, la petite victoire argentine

le
0
La proposition de Buenos Aires concernant l?extension de son plateau continental au delà des 200 milles nautiques a été validée par une commission de l'ONU. Mais les zones faisant l'objet d'un conflit sont exclues de son champ de compétences.  
La proposition de Buenos Aires concernant l?extension de son plateau continental au delà des 200 milles nautiques a été validée par une commission de l'ONU. Mais les zones faisant l'objet d'un conflit sont exclues de son champ de compétences.  

« Ils ont bien tout mesuré, et on en a encore plus ! » Le 28 mars, le long week-end de Pâques se terminait en beauté pour les Argentins, enthousiastes sur les réseaux sociaux. Après la victoire de la sélection argentine de football conte le Chili, à Buenos Aires, on se réjouissait d'avoir gagné une manche contre les Anglais.

Situées à quelque 480 kilomètres des côtes argentines (environ 260 milles nautiques) dans l'Atlantique Sud, les îles Malouines font l'objet d'un conflit entre Buenos Aires et Londres dont le point d'orgue sera la guerre des Malouines, perdue par l'Argentine en 1982. Une défaite qui, sur fond de grave crise économique, mènera la junte militaire à sa perte et accélérera le retour à la démocratie.

Confusion

En 2009, conformément à la Convention des Nations unies sur le droit de la mer, l'Argentine, à l'instar d'autres pays côtiers comme la France, soumet au panel d'experts de la commission la nouvelle délimitation de son plateau continental. Issue d'un travail scientifique laborieux et coûteux, la proposition argentine a été validée par les experts internationaux. Depuis Buenos Aires, la décision est présentée comme une victoire dans le conflit qui l'oppose au Royaume-Uni.

Il faut dire que le ministère des Affaires étrangères a allègrement joué la confusion en envoyant un communiqué peu clair sur les conséquences d'une telle décision. « Nos droits...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant