Magnanville : l'ex-petite amie d'Abballa ne s'est jamais sentie menacée

le
0
La police devant la maison où a eu lieu le double meurtre de Magnanville.
La police devant la maison où a eu lieu le double meurtre de Magnanville.

D'une voix incrédule, comme dépassée par les événements, l'ancienne petite amie de Larossi Abballa, l'auteur du double meurtre de Magnanville, s'est exprimée au micro de France Info. Elle y a évoqué sa relation avec le jeune homme. Pour elle, Abballa était « un petit jeune de quartier » qui pensait surtout à « s'amuser et faire la fête ». Elle explique n'avoir rien vu venir.

Selon France Info, le couple s'est rencontré dans la cité des Musiciens aux Mureaux (Yvelines), avant de se fréquenter pendant cinq ans. Agent administratif dans une collectivité des Yvelines, la jeune fille a souhaité rester anonyme, mais connaît très bien le jeune homme. Après leur rupture, ils ont continué à échanger régulièrement, notamment par téléphone et sur les réseaux sociaux.

Un changement « dans le bon sens » après la prison

Dans la vie de tous les jours, elle le décrit comme quelqu'un qui « aimait toujours être bien habillé, bien coiffé », attaché à son « côté beau gosse ». Après son séjour en prison pour « association de malfaiteurs en vue de préparer des actes terroristes », elle l'avait senti changé. « Dans le bon sens », selon elle.

« Il s'est rapproché de Dieu, il a voulu faire ses prières correctement. Mais rien d'alarmant », persiste-t-elle. « À aucun moment je ne l'ai senti radicalisé », affirme ainsi la jeune fille. Toutefois, elle a noté...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant