"Madame le Président" : 141 députés se rebiffent

le
0
La députée Sandrine Mazetier s'est insurgée contre l'UMP Julien Aubert qui s'est refusé à l'appeler Madame la Présidente.
La députée Sandrine Mazetier s'est insurgée contre l'UMP Julien Aubert qui s'est refusé à l'appeler Madame la Présidente.

C'est une simple bataille sur la féminisation des titres qui est en train de tourner à l'affaire d'État ! 141 députés, dont François Fillon et Henri Guaino, ont signé une lettre au vitriol à l'attention du président de l'Assemblée nationale, Claude Bartolone. Ils lui demandent de faire machine arrière quant à la sanction prise à l'encontre du député UMP du Vaucluse Julien Aubert. Lundi à l'Assemblée nationale, ce dernier avait persisté à appeler la présidente de séance Sandrine Mazetier "Madame le président" - soit l'appellation orthodoxe -, au lieu de "Madame la présidente", comme l'exige le règlement de l'hémicycle. Le trublion s'était vu infliger une sanction qui lui sucre un quart de son salaire de parlementaire, soit 1 378 euros. "Police de la langue ou police de la pensée?""Sera-t-on un jour puni pour avoir utilisé dans nos débats l'expression 'école maternelle' que Madame Mazetier voulait faire interdire l'année dernière ? Police de la langue ou police de la pensée ? A vrai dire les deux. Madame Mazetier a utilisé les pouvoirs qui lui étaient conférés à d'autres fins pour imposer par la force de la sanction sa funeste idéologie jusque dans le langage. Détournement et abus de pouvoir sont les mots qui viennent spontanément à l'esprit", s'offusquent les élus dans cette lettre, dont une copie a été transmise jeudi soir au ICI

Source Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant