Macron veut déminer la réforme des professions réglementées

le
10
EMMANUEL MACRON VEUT DÉMINER LA RÉFORME DES PROFESSIONS RÉGLÉMENTÉES
EMMANUEL MACRON VEUT DÉMINER LA RÉFORME DES PROFESSIONS RÉGLÉMENTÉES

PARIS (Reuters) - Le projet de loi réformant les professions réglementées ira devant le Parlement début 2015, a déclaré mercredi le ministre de l'Economie, Emmanuel Macron, promettant qu'il ne voulait pas casser ces professions mais les associer à la réforme.

Son prédécesseur, Arnaud Montebourg, voulait présenter le texte en septembre mais les discussions ouvertes depuis par Emmanuel Macron ont repoussé l'échéance.

"La loi sera avant la fin de l'année soumise au conseil des ministres et au Parlement en début d'année prochaine", a-t-il dit sur Europe 1.

Les notaires manifestent ce mercredi à Paris pour dénoncer "une menace sur la sécurité juridique des Français et de leur famille".

"On ne va pas résoudre le problème des Français en sacrifiant les notaires ou les pharmaciens", a estimé le ministre de l'Economie, assurant que la réforme se ferait "avec ces professions". "Il ne faut pas le faire contre eux."

Contrairement à Arnaud Montebourg, "je ne vais pas dire qu'on rendra 6 milliards d'euros de pouvoir d'achat aux Français, ça n'est pas vrai, c'est une illusion", a ajouté Emmanuel Macron.

"Mais on peut créer de l'activité, redonner du pouvoir d'achat, redonner un petit peu d'oxygène à cette économie et créer des emplois en révisant certains tarifs", a-t-il déclaré, en citant les notaires ou le permis de conduire.

(Jean-Baptiste Vey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4888303 le mercredi 17 sept 2014 à 11:36

    Problème,le tabac est "monopole d'état"!;les buralistes ne sont que locataires-gérants de la distribution locale et mème leur stock de tabac ne leur appartient en définitive pas.

  • frk987 le mercredi 17 sept 2014 à 10:31

    Tout ça me rappelle une vieille querelle du temps de...Pompidou ou de VGE, la liberté du prix du pain, du jour au lendemain on a trouvé du pain mangeable....prodigieux.....Par contre pour la SNCF si je veux aller du point A au point B je suis obligé de passer par cette compagnie d'es..crocs, ça c'est toujours le scandale en cours.

  • frk987 le mercredi 17 sept 2014 à 10:27

    S'il est totalement stupide de parler de dérèglementation des notaires ou des pharmaciens, par contre les taxis...ce n'est pas le cas. Et puis pendant qu'on y est, dérèglementation des bureaux de tabac, des licences IV, ...enfin tout le deal légal......Et puis dérèglementation du quasi monopole SNCF....EDF...GDF.....Sur ces sujets des mots mais jamais rien de concret. Ah cgt quand tu nous tiens......

  • M6445098 le mercredi 17 sept 2014 à 10:16

    En clair : il n'y aura aucune réforme. ces professions dites réglementées, que l'on devrait qualifier de professions privilégiées protégées, vont pouvoir continuer à prospérer sur le dos de leurs clients (tarifs excessifs) et de leurs salariés (techniciens très qualifiés et très sous-rémunérés). les notaires ne veulent pas de la liberté d'installation pour continuer à se gaver (pas/peu de concurrence, cooptation des notaires, racket lors de cession des parts). je connais très bien le notariat.

  • M8252219 le mercredi 17 sept 2014 à 10:08

    Le problème en France c'est que l'argent va aux intérêts privés non industriels que sont les hauts fonctionnaires et toutes la haute fonction publique élus compris. TOUTES CES PERSONNES FONT FORTUNE SANS INVESTIR DANS UNE QUELCONQUE ACTIVITÉ PRODUCTIVE

  • M8252219 le mercredi 17 sept 2014 à 10:07

    6 milliards d'euros ce n'est rien comparé au 100 milliards que se partagent les hauts fonctionnaires et les élus: Avantages en tout genre non imposables ou déductibles.Ces fortunes ne sont pas réinvesties dans l'industrie ni dans l'artisanat

  • M8252219 le mercredi 17 sept 2014 à 10:03

    Le problème en France c'est que l'argent va aux intérêts privés non industriels que sont les hauts fonctionnaires et toutes la haute fonction publique élus compris. TOUTES CES PERSONNES FONT FORTUNE SANS INVESTIR DANS UNE QUELCONQUE ACTIVITÉ PRODUCTIVE

  • fortunos le mercredi 17 sept 2014 à 09:37

    On fait pas des reformes efficaces en faisant 3 pas en avant et 2 en arriere.Soyons liberal,ces professions auraient deja du etre liberalisées .Mais il est vrai que l'UMP au pouvoir de 2002 a 2012 n a rien fait dans ce domaine!!

  • M7060927 le mercredi 17 sept 2014 à 09:34

    et si les deputés commençaient par donner l exemple au lieu de taper sur la tete des classes moyennes qui payent l impot eux,la moyenne de revenu des ministres est de 30 000 pour certains avec cumul des mandats, l argent du contribuable mis a la poubelle vu les résultats,tjrs demander aux autres de payer, la classe politique française est elle aussi reglementée le regime des retraites de certains aussi etc ,de plus qui gagne réellement du fric en France sans etre productif?

  • coco123 le mercredi 17 sept 2014 à 09:32

    une potiche de plus au gouvernement