Macron n'envisage pas un report des sénatoriales de septembre

le
22
MACRON N'ENVISAGE PAS UN REPORT DES SÉNATORIALES DE SEPTEMBRE
MACRON N'ENVISAGE PAS UN REPORT DES SÉNATORIALES DE SEPTEMBRE

PARIS (Reuters) - Emmanuel Macron a fait savoir samedi qu'il n'envisageait pas un report des élections sénatoriales prévues en septembre, rapporte le président du Sénat Gérard Larcher.

"Le président de la République, Emmanuel Macron, a précisé au président du Sénat que le report des élections sénatoriales 'en l'état actuel, n'est pas dans son projet'", a-t-il dit dans un communiqué publié à l'issue d'une rencontre au Sénat.

Des sources parlementaires citées dans la presse ont fait état cette semaine d'un possible report des sénatoriales de septembre pour permettre la réduction du nombre de parlementaires souhaitée par le nouveau chef de l'Etat.

Lors du scrutin du 24 septembre, près de la moitié des 348 sièges du Sénat doivent être renouvelés.

Emmanuel Macron, qui succédera officiellement à François Hollande dimanche, a proposé de réduire d'un tiers le nombre de députés et de sénateurs.

(Yann Le Guernigou, édité par Nicolas Delame)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • dan197 il y a 6 mois

    Lamouss1, vous avez raison pour ce point de vue, le royaume de France n'existe plus , mais les irréductibles font force; nous verrons le courage du nouveau Président !!!!

  • gendrefr il y a 6 mois

    lamouss, il est impossible de supprimer la chambre senatorial, pour cela il faudrait changer de constitution et encore.......c'est un reliquat de la monarchie ( chambre des lords).

  • lamouss1 il y a 6 mois

    100 senateurs aux usa , 70 en Allemagne ,348 chez nous avec des avantages incommensurables . De Gaulle et Jospin voulaient supprimer cette chambre inutile .Les français ont dit non au 1er , le second n'a pas été élu .Alors , Emmanuel , ce serait une belle preuve de courage que de le faire de suite ! au moins 1 Md e d'économie par an !

  • M5441845 il y a 6 mois

    Peut être un peu trop facile de rendre la constitution de 1958 responsable de tout. Communes et départements datent de la révolution. Le nombre de députés a été porté de 430 a 560 par Mitterrand en 86. Quand au Sénat (dont l'utilité peut être discutée)de Gaulle a proposé de le faire (presque) disparaitre en 69 et les français ont voté contre....

  • frk987 il y a 6 mois

    Ma position est simple, la constitution de 1958, qui sous entend la division administrative est une pièce de musée. tant qu'un président ne dira pas haut et clair, cette constitution est un archaïsme issu de la III eme République, on continuera dans le délire. 1 français sur 10 est un élu...vous y croyez.....1 pour mille me semblerait raisonnable.

  • pichou59 il y a 6 mois

    le bénévolat pour ces élus et les autres, avec remboursement des frais réels!!!! que font les millions de bénévoles dans les associations??????? le ballon se dégonfle déja oblige avec les prochaines élections; vat-il rester qq chose des propositions de Macron?

  • M1084720 il y a 6 mois

    Frk, cet autre débat sur les structures administratives n'a pas eu lieu et pourtant en voilà une source d'économies, je serais curieux de connaître l'évolution en pourcentage de nombre d'élus rémunérés au cours des quarante dernières années et des chargés de missions et des experts désignés pour éclairer tout ce microcosme où de temps en temps on nous sort un mistigri du type Fillon et le business continue...

  • frk987 il y a 6 mois

    Comme vous dites M1084720 : je n'ai toujours pas compris pourquoi reboucher un nid de poule sur une route était du domaine politique...les grands mystères de la République....mais quand on sait que pour reboucher le dit nid de poule il y a 50% de bakchich, alors on comprend nettement mieux.

  • denisam1 il y a 6 mois

    NUL besoin d 'élection , ceux qui dégagent : terminé , pas de nouveaux élus !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  • frk987 il y a 6 mois

    La campagne électorale s'est résumée à savoir si la mère Fillon avait travaillé ou pas ou si FF avait rendu les bons costumes. Mais sur les réformes de fond, j'attends toujours le début de la campagne, bah .....on verra dans 5 ans quand on en sera à 4000 milliards de dettes, rien ne presse.