Lyon : le métro de la polémique

le
2
Le métro lyonnais est l'un des plus chers de France.
Le métro lyonnais est l'un des plus chers de France.

Alors que le prix du ticket de métro vient de subir, à Lyon, une nouvelle augmentation, ce qui en fait l'un des plus chers de France (1,80 euro le ticket et 60,40 euros le pass mensuel), le président, socialiste, des transports en commun lyonnais, proche du maire de Lyon Gérard Collomb, se dit farouchement opposé au principe de gratuité et conseille "aux plus démunis" de réduire leurs déplacements.Après les déclarations d'Emmanuel Macron sur "les pauvres qui pourront voyager plus facilement" avec la libéralisation du secteur des autocars, les propos de Bernard Rivalta font polémique. "Il faudrait apprendre aux gens à maîtriser leurs déplacements : quand ils n'ont pas beaucoup de moyens, il faut qu'ils ne se déplacent que dans la mesure où ils en ont besoin et non uniquement parce qu'il en ont envie", avait expliqué en décembre le président des transports en commun lyonnais sur France Culture, dans un reportage consacré à la gratuité des transports en commun.Aujourd'hui, Bernard Rivalta se défend en précisant qu'il n'a pas stigmatisé "les pauvres" et que ses propos ont été sortis de leur contexte. "Sur une heure trente d'entretien, il n'a été retenu qu'un quart d'heure", explique son entourage. Et comme gage de son engagement social, l'élu socialiste avance la liste des réalisations engagées sur le réseau lyonnais durant son mandat. "C'est quand même moi qui ai fait passer le tramway aux Minguettes, le trolley à Vaulx-en-Velin, à...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4189758 le lundi 12 jan 2015 à 06:57

    JPi - Entre Macron et Rivalta c'est comme entre Charlie et les djihadistes on est tous des Charlots.

  • M4189758 le lundi 12 jan 2015 à 06:54

    JPi - Comme quoi la liberté de parole presse les politiques à plus de retenue et surtout de réflexion. Mais ça c'était AVANT.