« Louer abordable » : des loyers bas contre une exonération fiscale dans 6.174 communes « tendues »

le
7

Baptisée « Louer abordable », la nouvelle exonération fiscale pour les propriétaires acceptant de louer en dessous des prix du marché est entrée en vigueur en ce mois de février. Explications.

« Louer abordable » : des loyers bas contre une exonération fiscale dans 6.174 communes « tendues »
« Louer abordable » : des loyers bas contre une exonération fiscale dans 6.174 communes « tendues »

Des taux d’exonération fiscale de 15 % à 70 % dans 6.174 communes jugées « tendues » et jusqu’à 85 % partout en France sous certaines conditions : la nouvelle exonération fiscale pour les propriétaires acceptant de louer en dessous des prix du marché est entrée en vigueur ce 1er février. Le propriétaire doit en contrepartie s’engager à louer à ce tarif pendant six ans, voire neuf s’il bénéficie en prime d’une aide pour rénover le logement.

Un déséquilibre important entre l’offre et la demande

Ouvert jusqu’à fin 2019 et baptisé « Louer abordable », le dispositif prévoit une déduction minimale de 30 % du montant des loyers perçus dans les communes « les plus tendues », où l’on constate « un déséquilibre important entre l’offre et la demande de logements entraînant des difficultés d’accès au logement sur le parc locatif existant », selon un communiqué du ministère du Logement. Cette définition s’applique à 2.274 communes, réparties en trois zones : 77 dans la zone A bis (Paris et petite couronne), 650 dans la zone A (grande couronne parisienne, Cote-d’Azur, Aix-Marseille, Montpellier, Lille, Lyon, lac Léman) et 1.547 dans la zone B1 (autres agglomérations).

Location via un intermédiaire et une déduction de 85 %

Dans 3.900 autres communes « tendues », regroupées dans la zone B2, les propriétaires pourront déduire au moins 15 % de leurs revenus locatifs. En fonction du loyer pratiqué, le taux d’exonération peut être porté à 70 % (ou 50 % en zone B2). Par ailleurs, une déduction de 85 % est possible partout en France si le logement est loué via un intermédiaire, qui peut être soit une association agréée par l’Etat, soit une agence immobilière à vocation sociale. Le décret fixant les prix plafonds est en cours de publication, mais les valeurs sont déjà connues : 11,77 euros par mètre carré en zone A bis, 9,06 euros en zone A, 7,80 euros en zone B1 et 5,82 euros en zone B2. Le site internet www.louer-abordable.gouv.fr permet de savoir à quelle zone est rattachée chaque commune.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sibile il y a 11 mois

    la location n'est déjà pas rentable au prix du marché .... alors si c'est pour avoir des locataires à problèmes en plus, non merci sans façon

  • M5098616 il y a 11 mois

    50md de subvention voila la cause de la hausse de l'immo+ lesTX artificiellement bas

  • soulamer il y a 11 mois

    Dans 90 % des cas les dépots de garantie ne sont pas rendus ...Bon payeurs, mauvais payeurs, dégradations ou pas ......

  • M7034327 il y a 11 mois

    La solution elle est simple: protéger un peu plus les propriétaires contre les impayés: çà fera baisser les loyer car aujourd'hui dans les loyers, le propriétaire intègre sa prime de risque...

  • M7034327 il y a 11 mois

    Souvent, ceux qui ne paient pas leurs loyers, rendent les appartements dans des états insalubres quand d'ailleurs on est parvenu à les expulser après des années de procédures et qui foutent le feu par accident, ce sont souvent les mêmes d'ailleurs. Ce sont des paumés complètement irresponsables dont la mère ne leur a pas appris à être propre à l'âge de 3 ans.

  • M7034327 il y a 11 mois

    S'il y a pénurie de logements aujourd'hui, c'est parce que les propriétaires ne veulent plus louer. Entre les impayés de loyer, ceux qui vivent comme des cafards et rendent les appartements dans des états insalubres et ceux qui foutent le feu accidetellement à l'appartement par négligence, les préjudices que subissent les propriétaires sont beaucoup trop importants pour les inciter à louer. Ce sont donc les incivilités de quelques-uns, mais assez nombreux qui pénalisent tout le monde.

  • ericlyon il y a 11 mois

    C'est pas comme ça que doivent fonctionner les aides. Si les gens n'ont pas les moyens de payer leur loyer, il faut les aider. Par contre le loyer est fixé en fonction des différents coûts que supporte le propriétaire et d'une marge minimum pour que ce soit intéressant de louer comme pour n'importe quel commerce ou service et celui-ci ne doit pas être inférieur, c'est d'ailleurs même interdit de vendre à perte dans le commerce, pourquoi serait-ce autorisé dans la location immobilière ?